LE REFERENDUM,UN SERUM DE VERITE POUR LA DEMORATIE

Publié le par LeTerrien

  referendum.jpg

Déjà au 19ème, puis au 20ème siècle les élections au suffrage universel ont eu des détracteurs. Leur principale objection ; est-il raisonnable de demander leur avis à un grand nombre d’individus sans aucune compétence en politique, sans aucune connaissance même basique en économie, en écologie, philosophie, en éthique ? Les partisans de ce principe argumentent en faisant confiance au bon sens du peuple. Mais aujourd’hui, alors qu’il ne fait plus aucun doute que la manipulation des masses a été démultipliée avec  la communication, ne faudrait-il pas modifier les conditions de participation aux scrutins électoraux. Très dur, voire impossible de revenir sur ces protocoles en place depuis des décennies. Pourtant une solution existe. OUI !

Consulter les citoyennes et citoyens sur les valeurs qui doivent régir la vie politique et sur leurs attentes légitimes, remettrait la démocratie sur pied.

Les campagnes électorales telles  que nous les connaissont, à savoir : des meetings de fans, de supporters déjà acquis à leur candidat, que l’on excite avec des fadaises et des slogans racoleurs, suivis de débats plus ou moins techniques auxquels une grosse majorité de la population ne comprend rien, les candidats étant plus jugés sur leur façon de se tenir et sur les petites phrases qui font mouche, que sur leurs réelles compétences ou convictions, ces campagnes là doivent cesser car en plus d’être chiantes, très coûteuses et injustes pour les petits candidats, elles n’amènent rien de valable au pays ni à la démocratie.

Des présidents ont été élus grâce à une petite phrase, grâce à une communication subtile mais mensongère et depuis plus de 30 ans les situations économiques, environnementales et sociales se sont fortement dégradées.

En vérité aucun des 4 derniers présidents sortis des urnes n’ont été à la hauteur de ce poste et ont gravement déçu les espoirs des votants.

Ces monarques républicains de pacotille ont tout simplement super profité des privilèges attachés à la fonction.

Alors qu’avec le 21ème siècle naissant les populations françaises pouvaient espérer une amélioration certaine  de leurs conditions et de leur niveau de vie, les mauvais choix aux présidentielles ont produit exactement l’inverse, c'est-à-dire pour beaucoup une dégradation sociale, une précarité accrue et pour tous une insécurité notoire.

En conservant le suffrage universel qui est démocratique, la SOLUTION pour ne plus subir les revers d’un mauvais choix électoral est très simple : changer la constitution et revoir le mode électif.

Avant de voter une femme ou un homme politique, voter pour des valeurs et des objectifs à atteindre qui définiront le cadre dans lequel les élus devront exercer leur mandat.

Mais au préalable si l’on veut parler  de démocratie et d’une république irréprochable, il faut statuer clairement sur les droits et devoirs des responsables de l’état.

Aucune immunité présidentielle ou autre ne peut être tolérée. Interdire le cumul de mandats et prévoir leur limitation. Revoir à la baisse très nette le train de vie de l’état, supprimer tous les privilèges exagérés des gouvernants, des élus et des hauts fonctionnaires.

L’exemple venant toujours d’en haut, imposer une vraie déontologie à tous les responsables, à tous les chefs des services de l’état, avec des sanctions lourdes pour tous les contrevenants aux nouvelles règles.

Revoir avec une baisse très importante le financement des partis politiques ainsi que la façon totalement injuste et inadéquate de distribuer les millions de l’état.

Lever la plus grosse part des secrets défense, des secrets confidentiels, la transparence doit être de rigueur.

Malgré que nous ne sachions pas le quart de la moitié des agissements frauduleux de nos dirigeants, plus personne n’est dupe des mensonges du pouvoir. Tous pourris ne peut être évité qu’en changeant profondément les mœurs politiques.

C’est aux françaises et aux français de définir dans quelles règles doit agir le pouvoir et de décider des programmes politiques à appliquer. Les choix majoritaires doivent être inscrits dans la constitution.

Un grand référendum doit être mis en place afin que le peuple soit à la source de la nouvelle constitution. La population devra répondre à des questions simples et ses réponses majoritaires décideront des orientations à respecter et des buts à atteindre. Quelques exemples de questionnement :

Le système bancaire doit-il être nationalisé ou rester privatisé ?

Toutes les énergies si vitales aux activités humaines mais également à la vie font-elles partie du domaine régalien de l’état, si oui elles ne peuvent en aucun cas, même partiellement être  privatisées ?

La fourniture et la distribution de l’eau doivent elles être obligatoirement nationalisées ?

La justice doit-elle vraiment être indépendante de l’exécutif ?

Le droit au logement doit il être réellement appliqué ??

Faut-il sortir du nucléaire ?

L’industrie de l’armement doit elle être soutenue par l’état ? Etc…Etc…

La nouvelle constitution étant entérinée, il faudra choisir un président mais également des ministres en nombre réduit (12 maximum) le même jour. Ces élections qui auront lieu tous les 5 ans se feront sans meeting. Les personnes désirant se présenter à ces postes auront le même temps de parole dans les médias. Une fois élu ce pouvoir exécutif devra gérer les affaires de l’état dans le respect strict de la constitution. Pour tout changement constitutionnel proposé par les élus  le peuple sera interrogé par référendum.

Les députés et les sénateurs seront eux aussi élus pour 5 ans mais en nombre très réduit, avec de nouveaux statuts.

Un peu moins royaux que ceux en place aujourd’hui.

Le conseil constitutionnel doit être totalement remodelé, plus aucun ancien président touchant des avantages faramineux ne pourront y siéger.

Les cours des comptes régionales et nationales doivent être refondées et renforcées. Toutes les dépenses de l’état, tous les marchés publics feront l’objet de contrôles stricts et des sanctions pénales et financières seront prises à l’encontre de tous les hauts fonctionnaires convaincus de corruption.

Plus aucune dette de l’état, un environnement protégé, une vraie solidarité, un partage des richesses, une justice plus égalitaire, une sécurité pleinement assuré, une éducation valorisante, tout ceci est indispensable pour un avenir meilleur, tout  ceci est possible.

Cette nouvelle gouvernance d’un pays sera la première a mériter vraiment le nom de DEMOCRATIE et sera un modèle pour la planète entière et l’exemple type sur lequel devrait fonctionner l’ONU.

L’évolution vers un monde plus fraternel, plus juste, plus équitable, vers un monde de paix et d’opulence passera par un grand changement des mœurs politiques. La France grâce à sa population a tous les atouts pour impulser ce renouveau.

Seule une révolution PACIFIQUE permettra la victoire de la démocratie sur les pouvoirs corrompus.

Des révoltes et même des conflits sanglants se propagent à travers le monde. La même demande émane de tous les peuples, celle que les dirigeants politiques cessent de se la péter dans des sommets stériles très coûteux et qu’enfin les décisions et leurs actes soient en adéquation avec leurs discours, avec leurs promesses de démocratie, de respect de l’environnement, de respect des droits humains qui tous les jours sont bafoués sur cette planète dirigée par des pantins accoquinés à quelques lobbys financiers, sans cœur, pour qui seule l’accumulation de fric compte.

Le pacifisme est la condition sine qua none pour la victoire démocratique.

Tous les pouvoirs en place deviennent répressifs lorsqu’ils sentent que les peuples veulent les renverser. Si les révoltés décident de lutter avec des armes cela donne aux autorités en place une bonne excuse pour employer la force militaire à leur encontre et à ce jeu là entre le surarmement des états et leur pseudo légitimité, la révolution sera un échec. D’autant que les révolutions armées qui renversent un pouvoir ne sont jamais des victoires démocratiques et les nouveaux dirigeants à coup sûr ne seront que de nouveaux despotes.

GANDHI était un précurseur et avait tout compris. Le pacifisme et la détermination sont les seules armes valables pour obliger les pouvoirs à respecter les droits des femmes, des enfants et des hommes.

Chaque contexte a ses avantages et ses inconvénients.

De nos jours, la solidarité n’est plus qu’un mot, sa mise en œuvre à grande échelle semble irréalisable. Par contre de nos jours la diffusion d’une bonne et grande idée peur se faire comme une trainée de poudre.

Que ce soit la chute du mur de Berlin, la chute le l’URSS, les révoltes du monde arabe, tous ces événements étaient imprévisibles 6 mois avant leur réalisation.

En France rien ne bouge vraiment. D’une part, parce que la dégradation des conditions de vie se fait pour le moment lentement d’où la dette de 1 800 000 000 d’euros, l’état français s’est dopé au maximum pour retarder une chute qui n’en sera que plus brutale, et d’autre part parce que personne n’a proposé de solutions vraiment valables qui pourraient convenir au plus grand nombre. La Démocratie, tous les politiciens français l’ont à la bouche mais aucun ne l’a dans l’âme. LA REVOLUTION PACIFIQUE en imposant un REFERENDUM grâce à une pétition signée par des millions de femmes et d’hommes est la bonne solution pour la victoire de la DEMOCRATIE.

Pour ne pas subir pendant encore 5 ans des échecs politiques qui ne feront qu’aggraver la situation des françaises et français, il faut réagir. De toute évidence HOLLANDE et les éléphants du PS n’ont pas compris les vrais enjeux et surtout n’ont ni la capacité et encore moins le courage du VRAI changement à entreprendre sans attendre. Se dire que cela sera moins pire qu’avec SARKOZY n’est pas soutenable. Les dirigeant du PS qui depuis des décennies trouvent leur compte dans tous les privilèges que leur octroie leur république, sont strictement dans l’immobilisme.

Alors que toute la tuyauterie du pouvoir de l’état est pourrie et qu’il faut absolument la changer, leur programme est tout simplement de mettre des rustines jusqu’au jour pas très lointain où tout explosera et là les dégâts seront énormes.

C’est pourquoi je lance un appel à toutes les habitantes et habitants de ce pays pour qu’ils réagissent et participent en signant une pétition pour une nouvelle constitution écrite par le peuple pour le peuple.

Dans un total pacifisme, sans remettre en cause votre vie quotidienne, exprimez votre approbation pour la tenue d’un REFERENDUM sur les valeurs à inscrire dans la constitution et qui doivent régir les décisions politiques.

Cette consultation nationale  sera suivie par la tenue de nouvelles élections présidentielles, gouvernementales et législatives.

Ce que je vous propose ; cette révolution totalement pacifique, sans risque ni contraintes, semble utopique.

Et pourtant, il suffit que chacune et chacun d’entre vous diffuse dans son entourage cette proposition, pour récolter le maximum de signatures nécessaires à la victoire du peuple.

Après avoir à 2 reprises lancé un appel aux responsables des petits partis, pour créer  un rassemblement démocratique, n’ayant reçu aucune réponses de leur part, j’ai décidé de m’adresser aux vrais décideurs dans une démocratie c'est-à-dire à vous toutes et vous tous habitants de la France !

J’ose espérer que le rassemblement que je vous propose trouvera un écho très important, malgré mon handicap énorme de simple blogueur, sans moyens de diffusion à grande échelle. Je ne peux compter que sur l’effet boule de neige que vous seuls pouvaient déclencher.

Participer à la REVOLUTION PACIFIQUE devrait vous motiver car elle seule pourra améliorer votre vie et celle de vos enfants.

Pour signer la pétition cliquez sur ce lien :

N’hésitez pas à m’envoyer un mail sur leterrienuniversel@yahoo.fr

                  

                                                                                 LE TERRIEN UNIVERSEL

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article