LES RELIGIONS, sujet de division, alibi pour les guerres!

Publié le par LeTerrien

  religions.jpg

 

 

 

 

 

LES RELIGIONS :

 

Toutes les religions, et surtout les trois principales monothéistes ont un pouvoir sur les masses et ont toujours été impliquées fortement en politique.

Que ce soit le judaïsme, le christianisme ou l’islam, ces religions ont toujours plus ou moins, selon les époques et les endroits, influé sur la politique.

L’être humain, de par sa conception même , du fait qu’il dispose d’un cerveau plus complexe que les autres animaux, qu’il soit capable de réflexions abstraites, d’imagination, de se projeter dans l’avenir et surtout de savoir qu’il peut souffrir et qu’il va mourir, a besoin de spiritualité, qu’elle soit religieuse ou philosophique pour affronter la vie et rechercher de l’espoir.

A la base ces trois religions prônent la bonté, le partage, l’amour du prochain et édictent des commandements avec lesquels tout le monde ne peut être que d’accord.

Mais dans leurs écrits plus insidieusement, on trouve aussi des menaces et pas n’importe lesquelles ; outre l’enfer pour l’éternité pour ceux qui ne suivraient pas à la lettre ce qu’on leur dicte, mais cela pour après la mort (si ça ce n’est pas vicieux et sadique alors ?).

Mais bien sûr du temps du vivant il y a aussi des punitions terribles prévues pour les impies et les mécréants. Cela va des pénitences morales et physiques jusqu’à la torture et l’assassinat. Tu ne tueras point, sauf si tes chefs religieux te l’ordonnent.

 

Les avantages : Le spirituel crée une morale admissible par tous avec des valeurs simples et justes afin que la civilisation avance dans le bon sens.

 

Les inconvénients : Ils semblent nuls et n’apparaissent que lorsque les dirigeants des différentes religions sont intégristes, menteurs, autocrates, mégalos. Les églises des principales religions ont des textes sacrés qui leur servent de référence pour les doctrines qu’elles prêchent. Malheureusement ces textes écrits par des hommes avaient pour but d’impressionner et de soumettre les masses. Alors, afin d’arriver à ce but et certainement croyant bien faire, les écrivains de ces textes ne se sont pas gênés pour affabuler, raconter à leur sauce des invraisemblances et des mensonges.

La Bible, le Coran, la Thora, etc. ont pendant longtemps joué leurs rôles.

Encore aujourd’hui, l’inculture étant toujours trop présente de très nombreux individus croient à ces balivernes. Les dirigeants intégristes de toutes ces églises se servent de ces écrits et de la crédulité humaine pour pousser les peuples les uns contre les autr

L’islam va jusqu’à promettre 14 vierges au paradis des cons à tout musulman qui supprimera les mécréants désignés par elle.

Le christianisme va également fort dans les promesses post-mortem ; rien que la vie éternelle si tu as bien suivi ses règles.

Le judaïsme, avec ses ultras, nous rappelle très souvent la Shoah, et personne ne peut nier les crimes et atrocités nazis.

Mais lorsque le pouvoir intégriste du judaïsme agit comme il le fait en Palestine, c’est-à-dire tue des civils, des femmes, des enfants et avec des armes terribles (des balles spéciales et des gaz), cela le décrédibilise car il montre quelque part qu’il est également capable du pire. Tu ne fais pas à ton prochain ce que tu lui reproches de t’avoir fait. Après le mur des lamentations le mur de la honte !

L’islam intégriste menace sans arrêt avec des fatwas et promet la mort à tous ceux qui oseraient ne serait-ce que critiquer cette religion.

Le christianisme a fait ses exactions en son temps avec les croisades et l’inquisition.

En France en 2011 la religion majoritaire est le christianisme, principalement avec les catholiques.

Le catholicisme est majoritaire en baptêmes mais pas en pratiquants ; les églises sont vides et c’est « heureux ».

Grâce aux sciences et à l’évolution culturelle et sociale, l’athéisme et l’agnosticisme (je crois en Dieu où en la nature mais pas à la religion) ont commencé à s’imposer aux masses.

Je pense que dans l’islam et le judaïsme le même phénomène de désaffection pour la pratique religieuse se produit.

Il faut bien le dire toutes ces religions, ainsi que celles non citées ici, comme l’hindouisme, l’évangélisme et même le pseudo-philosophique bouddhisme ne sont ni plus ni moins que des sectes.

Définition de secte : rassemblement de personnes sous influence de gourous les manipulant en faisant des cérémonials débiles, en leur promettant le bonheur pour leur soutirer leur argent et leur dicter leur conduite.

 

Le Pape, les évêques, les curés, les imams et autres rabbins ne sont que des gourous.

Les quêtes, le denier du culte, les dons aux églises ne servent qu’à soutirer de l’argent. L’encyclique du Pape et les directives des ayatollahs, des rabbins, du dalaï-lama dictent les conduites à leurs fidèles.

La preuve est faite que ces religions ne sont que des sectes puisqu’elles en ont toutes les caractéristiques.

Si l’on n’ose pas les nommer ainsi c’est qu’elles semblent avoir beaucoup d’adhérents et avoir du pouvoir. Le mot secte a une connotation péjorative puisque bien sûr tout cela n’est que de l’arnaque. Pour être clair, les religions dans leurs discours humanistes qui plaident pour le respect et l’amour de l’autre, qui plaident pour un vrai partage des richesses, cela nous sommes tous pour.

Le problème des religions c’est que ce sont des icebergs et la partie immergée est beaucoup plus importante et vraiment dangereuse. Le bon côté qui surnage, et la dictature, l’intolérance et l’hégémonisme qui sont cachés.

On se rend vite compte que les religions ont encore pour le moment une influence forte là où il y a de la pauvreté, de la misère et de l’inculture. Pour que les humains arrivent à vivre en bonne intelligence, il faut éradiquer toutes les sectes qui sont de véritables fléaux.

Et la religion telle que nous la connaissons actuellement sera obsolète.

Elle n’était qu’un mauvais remède pour guérir les sociétés de leurs maux.

Il y a des musulmans honnêtes et bons, il y a des juifs généreux et intelligents, il y a des chrétiens altruistes et humanistes et il y a des athées gentils et éclairés.

Tous les croyants ont le même Dieu, des rituels pour l’honorer (la prière et le culte) et les mêmes demandes. « Inch’allah » ou « Si Dieu le veut », du pareil au même. Alors pourquoi se dire chrétien, musulman ou juif ?

En fait toutes les guerres de religion fomentées par les églises ne sont que des conflits pour l’hégémonisme, pour l’intérêt financier, et la suprématie des uns sur les autres, tout cela pour le bénéfice d’une petite caste de dirigeants. Définir les hommes par leur race, par leur confession religieuse ou par leur nationalité ne peut mener qu’à la haine et au conflit. Proposer à tous les humains des valeurs de pensées, de réflexions et de comportements, qui elles seules pourront mener l’humanité à la paix, au partage, au respect, à une civilisation de sérénité.

Vous les peuples, vous les masses, vous qui croyez en Dieu ou pas ne vous laissez plus berner et manipuler. Défendre becs et ongles les positions de vos églises, de vos Etats, contre le bon sens et contre le reste du monde voilà ce qui empêche la paix de régner sur la Terre.

Il ne faut pas interdire la religion, l’URSS l’avait fait et ce fut un vrai échec.

L’humain a besoin de spirituel, qu’il soit philosophique ou religieux peu importe. On peut croire en Dieu ou en la Nature ! Par contre les églises partisanes sont à éradiquer en les laissant mourir de leur belle mort. En ne leur donnant pas un centimes, et en les ignorant totalement.

A priori Yahvé, Allah, ou Dieu ne font qu’un. Donc tous les croyants ont le même et unique Dieu, tous des frères. Pas plus de cathos que de juifs, que de musulmans, tous des croyants dans le même être suprême.

Les musulmans de France réclament des mosquées. Ils n’ont qu’à aller prier dans nos belles églises qui sont vides. Il n’y a pas si longtemps, trois décennies environ, il était impensable que catholiques et protestants fassent leur messe ensemble dans le même lieu.

Et bien aujourd’hui cela se fait sans problèmes et des messes communes sont faites dans une église ou un temple. Et malgré cela ces lieux de cultes sont presque toujours déserts. Pourquoi ne pas inviter les frères musulmans et juifs. Le vrai œcuménisme !

Je respecte et je comprends chaque personne quelle que soit son étiquette communautaire qui croit en Dieu. Mais si l’une d’elle devient partisane et ne prêche que pour sa paroisse en dénigrant ses frères ayant une autre confession, elle renie son Dieu car lui est pour l’amour du prochain.

Ce qui est également bizarre, il n’y a qu’à demander aux pauvres qui font la manche, c’est que ce n’est pas aux sorties des lieux de culte que cela marche le mieux, surtout pas aux sorties des églises. Des personnes vont passer du temps à écouter un gourou qui entre deux délires leur demande d’être bonnes, généreuses, compréhensives, et à peine franchi le seuil de ces lieux saints, elles sont dans l’ensemble le contraire. C’est de la schizophrénie où quoi ?

Les religions rappellent également que la pauvreté, le dénuement et l’humilité te rapprochent du Seigneur.

Et toutes ces masses ne désirent que la richesse, l’opulence et la reconnaissance. Si tous ces pratiquants de culte sectaire se regardaient vraiment en face : Suis-je bon ? Suis-je généreux ? Est-ce que j’aide mes prochains dans le besoin ? Est-ce que je pardonne à ceux qui m’ont offensé ? Suis-je un bon croyant ? Que répondraient-ils sincèrement à toutes ces interrogations.

Les vraies valeurs à défendre, qu’elles nous viennent de Dieu, de la philosophie, ou de l’émancipation, peu importe, doivent être universelles, réalistes et justes afin de permettre à tous les humains de vivre en paix et dans le respect. Le vrai espoir vient du fait que grâce à la possibilité de réguler les populations l’homme n’aura plus besoin d’être son propre prédateur.

Le rejet de l’autre, la peur de l’inconnu, sont dans les instincts de l’humain, ils sont inscrits dans son cerveau primitif. Le racisme et toutes les ségrégations existent.

La meilleure façon de les éradiquer ce n’est pas de faire des lois répressives, qui au contraire des résultats escomptés, risquent de les exacerber.

L’éducation seule peut faire évoluer les choses. La seule répression valable est le blâme de la société pour les individus se laissant aller à ces rejets sans aucune raison valable. La pression de la civilisation pour contenir ces instincts.

Pour changer le comportement inné d’un animal, l’éducation, la patience, seuls permettent un résultat probant. La répression, la violence provoquent l’effet inverse.

Instaurer un débat sur l’identité nationale est en soi un acte de ségrégation et une erreur énorme.

Le nationalisme, fier d’être français, c’est affirmé que l’on peut être con, méchant, bête et que cela n’est pas grave car on est français.

Proposer un débat sur les valeurs qui mènent à l’humanité, à une civilisation où tous les hommes sortiront de l’animalité serait plus judicieux. Les instincts primitifs avaient leur raison d’être dans un contexte où pour la survie, la méfiance était nécessaire.

La nature ou Dieu, a donné à l’homme un cerveau capable de création, d’invention, en contrepartie de sa faiblesse face aux évènements naturels, climatiques, aux prédateurs divers. L’homme nu, sans vêtements, sans armes, sans outils serait voué à disparaître rapidement.

Afin que l’espèce humaine puisse avoir sa chance de perdurer, ce cerveau, qui n’est ni plus ni moins qu’une aptitude pour que cette espèce ait des chances de s’en sortir, lui a été donnée.

L’homme n’est pas plus intelligent que le règne animal mais dispose d’une capacité différente pour sa survie. Les animaux ont dans l’ensemble des capacités suffisantes pour la pérennité de leur espèce et n’ont tout simplement aucun besoin d’avoir un cerveau plus développé.

Etre devenu humain est un stade où l’homme individuellement a éradiqué, grâce à une certaine opulence et à l’éducation, ses instincts purement animal. Tels que : le crime pour prendre à ses congénères ce qu’il convoite (leur nourriture, leurs biens, leurs femmes), le viol pour assouvir ses pulsions sexuelles nécessaires à la procréation.

 

Pour favoriser l’évolution vers une civilisation digne de ce nom il faut tourner la page et remplacer  les églises, toutes ces croyances irrationnelles, démagogues et perverties par une charte universelle de morale rationnelle fondée sur une éthique prônant les valeurs du respect de l’autre, du respect de l’environnement, ce qui est vital pour l’avenir et un partage plus équitable des richesses.

 

Ce que le peuple veut ! Dieu le veut !

 

Le Terrien Universel

 

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cinquiemevitesse 16/02/2012 18:59


Et bien voilà M. Le Terrien un très bon sujet que vous faites bien de publier!