Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

14 articles avec societe

OMERTA : LA PRESSE FRANÇAISE AVEUGLÉE PAR LES SHOWS DU POUVOIR

Publié le par LeTerrien

 

De grosses économies sont à faire, si la France veut respecter le déficit maximum prévu par le traité de Maastricht.

Comme il n'est pas question d'augmenter les impôts des plus riches, qui sont des amis personnels de nos dirigeants ( ils bouffent ensemble, certains leur prêtent gratos villas et yachts), il ne serait pas sympa de les taxer.

 

Il n'est pas question non plus de réduire le train de vie des élites dirigeantes et de tous les grands commis de l'Etat, en effet ce n'est pas qu'ils bossent beaucoup, mais raconter des salades sans arrêt, obliger de faire semblant d'aimer le foot, se forcer à sourire dès qu'il y a une caméra, tout cela croyez-moi, n'est pas donné à tout le monde et vaut bien des revenus exceptionnels.


Rappelons nous "La « cassette Méry »", bien vite passée aux oubliettes, vu que tous les partis ont croqué.

Cette cassette égarée par DSK (il devait avoir la tête dans le cul... de qui...?) a eu le mérite de faire l'unanimité, le consensus absolu des quatres partis au pouvoir (RPR, UDF, PS, PC), pour la faire disparaître et ne plus jamais la remettre sur le tapis.

Il faut dire que cette cassette parlait des primes que se partageait la classe politique (primes qui provenaient d'opérations on ne peut plus douteuses et illégales).

Comme nos hommes politiques qui font propres sur eux, presque trop polis pour être honnêtes, ne sont pas masos et que ce sont eux qui donnent tant les ordres à la police, qu'à la Just- Ice, cela n'a pas été très dur d'étouffer les révélations d'un mort.

Quel farceur ce Méry !

 

 

 

La presse et les médias français connus pour leur goût immodéré des investigations, courageuses au-delà du raisonnable, assoiffés de vérités et de transparence, une presse et des médias dans un pays démocratique ou l'on peut tout dire, à ce point respectueuse de la vie privée et publique, qu'elle s'auto-censure grave et que cela en est pathétique (la cassette Méry est une preuve flagrante des capacités d'investigation).

 

De grands journalistes de renommée et d'envergure internationale, dont la France « d'en Haut » est très fière, exercent dans notre pays.

Regardez PPDA, il est fort (fausse interview de Castro, plagiats ): 20 ans de JT sur TF1, le plus apprécié des français, il force le respect. (Cassette Méry connaît pas).

David Pujadas dont on sent en lui la détermination, la témérité même, l'audace, tout cela devant le Président Sarkozy, filmé en direct, on se demande jusqu'où il va aller ? (Méry, c'est qui?)

La perspicacité et le volontarisme d'Arlette Chabeau et de Claire Chazal sont vraiment impressionnants.

Que dire d'Alain Duhamel et du grandissime Elkabbach, tous les deux d'une franchise, d'une tournure d'esprit au-dessus de tous soupçons, d'une objectivité presque surhumaine, cela fait frémir le téléspectateur.

Deux grands du métier que Georges Marchais doit attendre au paradis avec impatience.

 

Et d'autres encore, dont je n'ai pas cité les noms, mais qui se reconnaîtront lorsque l'on parle de courage, d'intégrité, d'indépendance, de gens qui font un beau métier et d'une manière irréprochable.

 

Le peuple ne se rend pas compte à quel point ce métier de journaliste français demande des qualités hors du commun.

D'ailleurs Coluche leur avait rendu un vibrant hommage dans un de ces sketchs ou il avait su décrire dans les détails leur dur et dangereux métiers.

 

Soyez fiers journalistes de France et de Navarre car grâce à vous la France aux yeux du monde passe pour un pays qu'elle n'est pas.

Et grâce à vous, tous les miséreux de la planète rêvent de cet eldorado de justice sociale, d'égalité, de fraternité, de liberté, surtout de la presse, où la précarité, l'injustice, la corruption, l’omerta et la répression, tout ceci n'existe pas.

Le rêve américain est obsolète.

Vive le rêve français (et les femmes françaises ne sont peut-être pas les plus belles femmes du monde).

Non bravo !

Franchement bravo ! tout est dit, vous êtes les plus forts.

 

Jean-Pierre Pernaut ne doit pas être oublié dans ce panorama d'hommes et de femmes d'exceptions, peut-être même mérite-t-il la palme pour son œuvre complète, un trou noir à lui tout seul, un vrai concurrent pour Elkabbash dans la course à la décrédibilisation du métier de journaleux.

 

 

Comme je crois profondément que personne n'est tout blanc ou tout noir, cette critique, pas tendre assurément, est à prendre pour ce qu'elle est réellement, un cri « du cerveau », pour vous dire d'oser tout simplement, et la plupart d'entre vous en ont les qualités, et après en avoir pris conscience, en auront aussi la volonté.

 

La critique c'est vrai, est tellement plus aisée que l'art bien sûr, mais aussi que l'acte, moi-même peut-être mis dans des situations de conflits entre l'intérêt d'une vie sympa et le risque de tout compromettre, voire de tout perdre, qu'aurai-je fait ?

Chacun voit midi à sa porte, chacun fait ce qu'il peut, chacun son contexte, aussi comprenez bien que je ne jette la pierre à personne.

 

Mais si je peux éveiller ou réveiller en un seul d'entre vous quelques vertus endormies, ce coup de pied dans la fourmilière n'aura pas été vain, et ce n'est que cela en réalité qui m'importe.

 

L'auto-censure a outrance n'est plus permise par ces temps de crises.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Sécurité routière, radars : Braquage sur les routes de France

Publié le par leterrien

Le gouvernement Sarkozy-Fillon pour renflouer les caisses de l’Etat est prêt à tout.

Après avoir largement participé à les vider grâce aux dépenses sans limites du ministre et du président, Mr Blanc aimait bien les cigares très chers payés par la République, Mr Estrosi lui c’est les voyages à coût très élevés qu’il appréciait, Rachida Dati en plus de ses revenus et de ses avantages a explosé le budget des frais qui lui était alloué. Elle ne pouvait faire de la politique qu’avec des tenues de grands-couturiers, ce qui malheureusement ne la rendait pas plus compétente.


Le président lui, a trouvé légitime que les citoyens français lui paient un nouvel avion, dont la dépense juste pour l’agencement intérieur s’élève à 92 millions d’euros, en plus de tous ces goûts de luxe digne d’un nabab.

Si l’on rajoute à cela le train de vie scandaleux des députés, des sénateurs, et des hauts fonctionnaires, plus le financement public exagéré de certains partis politiques, et pour finir le bouclier fiscal mis en place pour prendre le moins possible aux contribuables les plus riches de France qui sont des amis de nos dirigeants. On comprend le déficit du budget de l’Etat.


Alors il faut trouver de l’argent, et là eurêka, on va en prendre un peu plus au moins nantis car ils sont très nombreux et dans l’ensemble ils ont tous une voiture.

Déjà avec les taxes très élevées sur le carburant, le simple automobiliste pour qui cette charge devient insupportable est en pourcentage beaucoup plus taxée que les hauts revenus.

Et bien non, cela ne suffit pas, on va leur en prendre encore un peu plus à tous ces automobilistes qui ne peuvent plus se passer de leur voiture.

On va leur faire payer des PV pour la vitesse. On rajoute des radars et surtout on enlève toute la signalisation qui prévenait les contrôles. Tout cela avec pour excuses que les chiffres des accidents de la route ont augmenté sur la dernière année.


Au début de son quinquennat, Sarkozy avait été suivi par des journalistes d’un magazine automobile et je ne vous rappelle pas les infractions commises qui méritaient le retrait de permis du chauffeur au bout de cinq minutes de circulation. Et on se doute que le chauffeur du président n’en fait qu’à sa tête et qu’il ne reçoit pas d’ordres du patron.

Tout le monde sait, que toutes les personnalités importantes sont immunisées contre les PV et ne subissent aucunes sanctions.


Aux intégristes de la sécurité routière qui eux-mêmes sont sans aucun doutes tous les jours en infraction et qui se réjouissent de ces mesures, je veux dire que se faire prendre à 51/55 km au lieu de 50 km, ou 91/98 km ou lieu de 90 km, ou à 131/140 km au lieu de 130 km ne fait pas de vous un irresponsable.

En plus sauf à être tout le temps les yeux sur le compteur ce qui pour le coup est vraiment dangereux, il est impossible de respecter constamment ces réglementations. Les radars fixes non signalés ne sont qu’un racket de plus.


Pour épargner des vies, ce qui en soi est tout à fait louable, il y a mieux à faire que de foutre en l’air la vie des plus pauvres.

Car entre les amendes et les points retirés même pour des petits dépassements de vitesse sans dangerosité, des gens qui ont besoin de leur permis et qui ne gagnent que très peu d’argent vont voir leurs vies basculées.

C’est vrai un peu plus de 4 000 morts sur les routes ce n’est pas bien. Alors pour réduire ce chiffre, prenons les bonnes décisions :

-Plus de gendarmes et de policiers sur le terrain! en plus du côté dissuasif reconnu par tous, ces forces de l’ordre n’étant pas des machines pourraient faire la part des choses et ne verbaliser que les conducteurs vraiment en infraction avec l’esprit de la loi.


Toutes ces inquisitrices et inquisiteurs de la sécurité routière, qui se croient investis d’une quelconque mission supérieure pour prôner la répression sans réflexion afin de sauver quelques milliers de vie par an que font-elles-ou ils très concrètement pour essayer de sauver les plus de 5 millions d’enfants qui meurent par an dans le monde à cause de l’insalubrité de l’eau et de la faim?


Et toutes ces personnes qui oseraient avouer qu’elles ne font rien, ne donnent pas d’argent, ne font pas d’actions, bref qui s’en foutent de ces vies là, parce que c’est loin, pas sous leurs yeux, que c’est des pauvres, je leur conseillerai de  se remettre en question. 


Et plutôt que de vouloir culpabiliser un peu trop facilement tous les automobilistes, qu’elles s’engagent avec la même virulence et la même force dans des combats pour la vie dans des situations encore plus insoutenables.

L’information, l’éducation, la dissuasion sont à employer d’abord, et la répression ne doit intervenir que lorsqu’elle est justifiée.


Le peuple ne se révolte pas contre  des mesures injustes mais les rancœurs s’installent dans les esprits et un jour cela éclate.

Les injustices de la royauté ont mis des siècles avant l’explosion de 1789.

Et la république française qui depuis quelques décennies accroit les fossés, augmente les injustices sociales, se permet des frasques qui grâce aux images n’échappent plus à personne attise sans s’en rendre compte les rancœurs, les sentiments de ras le bol, du « tous des pourris » et le jour viendra ou tout cela ne sera plus accepté.

Je conseille à tous les citoyennes et citoyens automobilistes à ne pas voter en 2012 ni pour un président, ni même pour un député ou un élu des partis politiques qui les prennent pour des vaches à lait et vont les saigner encore plus après les élections.

Ne votez plus pour des gens qui vous assassinent financièrement et rognent vos libertés de jours en jours alors qu’eux se permettent tout et font ce qu’ils veulent.

Osez-vous révolter.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4