Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 15:44

 

 

LE CONSTAT :

A l’heure de la communication outrancière, à l’heure de la désinformation savamment orchestrée par les dirigeants, les médias et l’image ont pris le pouvoir sur des milliards de consommateurs dont le Q .I. approche le zéro absolu. Ces beaux outils, vendus comme tels, que sont l’audiovisuel et internet entre de mauvaises mains sont en définitif des armes de destruction  cérébrale, lorsqu’elles ne servent que le mercantilisme effréné. L’individualisme, le chauvinisme, la violence, l’immoralité, l’hypocrisie et la connerie s’imposent chaque jour un peu plus.

Pas de guerre mondiale pour le moment, mais combien de guerres géostratégiques, combien de conflits géoéconomiques massacrent tous les jours des populations innocentes. L’industrie de l’armement, aux mains de quelques magnas appuyés par les politiques, se porte très bien.

Les problèmes écologiques très graves qui menacent la planète entière ne sont pas pris en compte mais relégués loin derrière les intérêts économiques de certaines multinationales.

La pauvreté et la précarité accompagnées d’office par la délinquance et le désespoir gagnent du terrain y compris dans les pays riches. Alors qu’avec les avancées énormes de toutes les sciences, des technologies, alors qu’avec des capacités de production multipliées par quatre en moins d’un siècle, la logique aurait voulu que le sort des peuples s’améliora et bien NON ! Au contraire les hommes cette espèce animale de mammifères trouve le moyen en augmentant ses connaissances d’augmenter encore plus la misère et le malheur. La boîte de « PANDORE » a été ouverte par cette race loin derrière les crapauds dans laquelle les dominants sont des goinfres sadiques sans cervelle et les dominés n’ont rien à envier aux moutons de « PANURGE ».

Ce tableau peu glorieux mais réaliste et sans concessions de l’humanité aujourd’hui mérite pour le moins d’être exposé sur la place publique.

Si quelques millions de français sont loin d’être dans une mauvaise situation et pensent bêtement et égoïstement tirer leur épingle du jeu, je les mets en garde. Lorsqu’une gangrène apparait, elle prend très vite de l’ampleur et fatalement, si rien n’est entrepris, c’est tout le corps qui pourrira. De plus pour les plus nantis et les plus avares qui penseraient s’en sortir, léguer un avenir catastrophique à leurs enfants, cela n’est pas joli, joli !

Pour avoir une petite chance d’éviter le pire, il faut anticiper rapidement un VRAI et GRAND changement des mœurs politiques, des mœurs économiques et des modes de production. Instaurer un partage équitable des richesses, obliger les pouvoirs à plus de justice et à une réelle transparence, voilà les remèdes à appliquer.

 

JE DENONCE :

Les gouvernants d’être trop souvent dans le mensonge, d’être des privilégiés, carriéristes qui pensent exagérément à leurs intérêts et à ceux de leur famille et amis.

D’être sans courage, d’être d’une hypocrisie coupable : être pour les droits de l’homme et vendre ou favoriser la vente d’armes qui de toute évidence serviront à tuer, est intenable.

Etre pour la dignité humaine et laisser des gens mourir de froid, pousser des familles dans la misère, n’est pas acceptable, être pour la transparence avec des secrets défense, des secrets confidentiels à tire larigot, quelle duperie, être pour la justice avec des prisons spéciales VIP, avec un parquet aux bottes du pouvoir et les nominations de la haute magistrature par l’exécutif, cela est un vrai foutage de gueule.

Réduire la masse salariale de l’état pour des finances saines, cela est nécessaire mais pas en supprimant des services publics. Par contre revoir les salaires, les frais et les avantages inouïs des gouvernants, des élus et des milliers de haut fonctionnaires (hauts par ce qu’ils coûtent indument), baisser toutes les retraites de fonctionnaire au-dessus de 5000euros par mois, tout cela en plus de faire des économies ne serait que pure justice.

Etre pour la DEMOCRATIE et en définitif avec les institutions de la 5ème république être une dictature camouflée, n’est plus tolérable.

Etre une république pas seulement pour les chefs et les franc-maçons mais pour tout le peuple.

La connerie à ce point là ! En réalité entre la jeunesse, les étrangers en situation régulière, les non inscrits, les abstentionnistes et les votes blancs, voilà la vraie majorité en France. Le président, le gouvernement, les députés et les sénateurs n’ont aucune légitimité démocratique. Des personnes qui gagnent moins de 5000 euros par mois et qui votent pour l’UMP ou le PS sont tout simplement de pauvres imbéciles d’une rare niaiserie. Ils n’ont même pas compris que ces 2 partis hégémonistes vont défendre pour l’UMP les intérêts de la haute bourgeoisie et pour le PS ceux de la bourgeoisie, ces imbéciles frileux se prennent pour ce qu’ils ne sont pas et leur sodomie ils l’auront cherché.

Belle démocratie que la France de 2012 où le PS a un pouvoir total avec moins de 25% des suffrages de la population.

Le pouvoir économique : les très grosses entreprises, les multinationales dépensent beaucoup d’argent pour imposer leur lobby et pour payer le moins d’impôts possible, elles se foutent totalement des dégâts collatéraux que peut engendrer leur industrie. Le respect de l’environnement doit devenir le souci n° 1 des politiques. La spéculation à grande échelle sur des produits aussi vitaux que les matières premières et particulièrement sur les productions alimentaires est un crime contre l’humanité, les spéculateurs devraient être jugés et condamnés.

Une famille, une entreprise, un état et un jour la planète ne peuvent prospérer qu’aux conditions ; d’avoir une bonne gestion, d’avoir une vraie éthique et d’être capable d’anticiper les changements nécessaires.

Les économistes libéraux affirment que c’est l’emploi qui crée l’emploi. BALZAC dans son roman « un médecin de campagne » en fait une parfaite démonstration dans la description de l’expansion économique d’un petit village. Cela est vrai lorsque la production de biens et de services donne lieu à une réelle redistribution. Or si les richesses produites sont l’œuvre de la mécanisation et de l’automatisation, la redistribution ne fonctionne plus normalement et crée au contraire l’insolvabilité d’un grand nombre d’individus inutiles aux productions, le « chômage de masse » s’installe et la croissance diminue pour laisser la place à la récession. Le bon équilibre, entre l’offre et la solvabilité des demandeurs afin que les économies soient florissantes, dépend entièrement du bon partage des richesses.

Les supporters sportifs et les fans des vedettes, qui gagnent des sommes astronomiques totalement injustifiées, en acceptant ces incongruités participent par leur bêtise à une mauvaise redistribution et par là même à la récession qui finira par en faire des chômeurs. L’âne qui n’a pas une bonne réputation a somme toute un Q.I. plus élevé que tous ces fanatiques.

Les médias : la presse et l’audiovisuel en France ont peur du pouvoir ! 90% des journalistes s’autocensurent pour leur confort, leur tranquillité. Dans ce cas il faut changer de métier ou de titre. Une grosse bande de pigistes incapables de vraies investigations.

Les publicités avec des effets spéciaux mensongés foisonnent pour pousser à la consommation compulsive de produits très éloignés dans la réalité du message vendu. Les pubs racoleuses sur le sexe sont dégradantes pour les femmes qui y sont rabaissées bien au-dessous du rang de chiennes et ne servent qu’à dépouiller de pauvres couillons. La réclame sincère et honnête a sa place, la publicité fallacieuse doit être proscrite.

La TNT gratuite mais taxable offre 18 chaînes avec 90% de programmation proprement merdique. Compte tenu des coûts élevés consacrés à des fictions ou des émissions est-il raisonnable d’investir ou plutôt de gaspiller autant de centaines de millions d’euros pour de pareilles daubes ? C’est là le dilemme bien connu de l’œuf et de la poule ! Les télés nous diffusent-elles de la merde parce que les masses françaises, avec leur audience, plébiscitent cette merde ou, la télé étant devenue une drogue, les masses françaises la consomment par addiction en acceptant de regarder cette merde plutôt que de s’en priver.

Entre l’inconscience de certains, l’égoïsme des autres et la connerie qui gagne de plus en plus de terrain sur le bon sens, l’avenir semble bien sombre.

Les religions qui prônent le partage, la bonté, le respect de l’autre, la charité, elles même par faute des dirigeants de leurs églises qui tous pactisent avec les « diables » au pouvoir, sont totalement dépassées.

Le seul et vrai espoir c’est que le destin collectif de l’humanité qui doit s’accomplir, redressera la situation avant l’irrémédiable. Mais cela présage l’apocalypse pour des centaines de millions d’individus, avant que les changements nécessaires ne s’imposent par les évidences qui feront force de loi.

 

Dans tous mes articles écrits depuis un an, j’ai essayé, avec un maximum d’objectivité en amenant toujours des arguments concrets, d’être pragmatique pour éclairer mes lecteurs sur la situation dans laquelle se trouve la société. J’ai avancé des solutions simples à mettre en place pour résoudre les problèmes, cela avec la plus grande sincérité tant de l’esprit que du cœur. Malgré des retours favorables sur mes articles, malgré une petite fréquentation de mon blog, je n’ai pas réussi à faire bouger les lignes. Je m’aperçois que l’effet boule de neige, que j’espérais pour une mobilisation importante qui aurait pu entraîner un changement pourtant si souhaitable au mieux vivre du plus grand nombre, ne s’est pas concrétisé.

Tous les jours je constate autour de moi que même les plus convaincus pensent avant tout à s’en sortir individuellement le mieux possible, ceci est très humain peut être trop humain.

En fait la situation n’est pas assez catastrophique pour que l’engagement prenne le dessus sur la simple prise de conscience. Tant que le ventre ne crie pas famine l’animal homosapiens accepte son sort avec soumission, espérant bêtement que malgré l’orage qui s’annonce, celui-ci passera à côté de lui ! Et beaucoup seront foudroyés, pour ne pas avoir réagi à temps. Priez pour nous et jetez des pierres aux autres semble être le souhait d’un très grand nombre d’hommo erectus. Vouloir construire une belle humanité, un paradis sur terre, avec l’animal le plus cupide et le plus sanguinaire de la planète est certainement le comble de l’utopie.

 

                                                                                      LE TERRIEN UNIVERSEL

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Société
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 18:44

methode-pipeau.jpgLa « communication », voici le maître mot à la mode en politique. Toutes les femmes et les hommes, qu’elles ou ils soient nommés, qu’elles ou ils veulent être élus, qu’elles ou ils évoluent dans la sphère politique, sont obnubilés par la « communication ». L’authenticité, la sincérité, la compétence ne sont plus de mise. Ce qui compte pour accéder aux postes de super privilégiés qu’offre la république à ses politiciens, c’est d’optimiser au maximum la « communication ». C'est-à-dire, quel vêtement porter, quelles attitudes prendre, quel langage employer, quelle mise en scène photographiée ou filmée sera la plus à même de séduire le plus grand nombre de moutons. SARKOZY avec un esprit d’efficacité a creusé un peu plus le déficit de l’état avec le nombre astronomique de sondages payés (pas par lui, par le budget de l’Elysée, par nous), à divers instituts pour sa « communication ». Selon les résultats des sondages, les scénarios pour le mettre en valeur étaient filmés et diffusés dans les médias. Le PS et d’autres partis font également appel aux sondeurs pour soigner leur « communication ». Mais SARKOZY lui a usé, abusé de cette pratique très coûteuse, du fait tout bête qu’il n’avait aucunes idées précises, aucunes convictions, sauf celle de croire que bien que petit grâce au subterfuge de la « communication », il pourrait donner l’illusion d’être grand. Voilà un président incapable d’écrire lui-même un discours, un comédien sans plus, sa reconversion dans le cinéma semble envisageable. Sauf peut être si la justice peut fonctionner comme elle le devrait, sans être empêchée par le pouvoir, ce qui est trop souvent le cas.

La « communication », ce marketing neurologique est en fait la gangrène de la politique et depuis son expansion, la dégradation évidente des débats d’idées apparaît au grand jour à ceux qui ouvrent les yeux.

La langue de bois a pris le dessus sur le réalisme, le courage, la sincérité ! Les principaux dirigeants politiques, cela ne vous aura pas échappé, emploient à tout va le mot « France », ce mot est employé à tort et à travers en l’élevant comme un symbole, comme une entité inattaquable, devant impliquer le consensus et l’adhésion de tous. Quel citoyen français pourrait ne pas être pour la « France ».

VIVE LA FRANCE ! Une formule magique employée par l’UMP, le PS, le FN etc…

Quelle « France » ? Le slogan de l’UMP en 2012 une FRANCE FORTE, mais avec un grand nombre de françaises et de français pauvres, désespérés, au chômage, mal soignés, mal éduqués cela n’est pas grave, cela n’intéresse pas quoiqu’ils en disent les responsables de l’UMP, puisqu'après les 10 ans qu’ils ont été au pouvoir, non seulement ils n’ont pas amélioré les choses mais tout au contraire les ont gravement détériorées.

La CRISE est le mot magique qui leur sert d’excuse quant à la situation désastreuse du pays suite à leur règne.

La CRISE n’est en fait que la conséquence logique d’une politique libérale à outrance, elle est l’œuvre de leur incompétence en économie et de leur égoïsme inavoué, car eux croyez moi, ils ne connaissent pas la crise !

La France est le nom d’un pays, d’une région du monde.

Les mots « REPUBLIQUE » et « DEMOCRATIE » subissent régulièrement le même sort que la « FRANCE » et sont revendiqués par  les politiciens de tout bord (UMP, PS, FN, Front de gauche) qui se jettent sans arrêt des saloperies à la tête. De la mauvaise télé réalité !

VIVE LA FRANCE ! VIVE LA REPUBLIQUE ! Lancés à la fin des discours politiques spécifie en réalité aux masses que les dirigeants remercient les institutions de l’état, pour le train de vie royal et tous les privilèges, quelles leurs octroient.

Si les gouvernants semblent ingrats aux électrices et électeurs, car ils ne tiennent jamais les belles promesses, ils ne manquent jamais de remercier les institutions républicaines qui les gâtent tellement.

Un autre détournement sémantique est très pratiqué par les politiciens et par les médias, celui de globaliser les habitants  de la France en leur prêtant face aux événements ou à des arguments, la même émotion, la même pensée, la même réaction.

La population française est très hétéroclite, très diverses. Les avis, les opinions tant sur les événements comme en veut nous les montrer, ou sur les choix politiques comme en veut nous les vendre, ne sont jamais unanimes. Alors vous les politiciens et vous les présentateurs  médiatiques n’hésitez pas dans vos commentaires à préciser une majorité de, un certain nombre de, quelques  « français », ceci afin d’être plus objectifs et plus justes.

La « communication » cette manipulation malhonnête employée par certains partis politiques, relayée par des médias pour qui l’audience est la seule préoccupation, fonctionne malheureusement très bien.

Quelques images ou quelques reportages présentés d’une certaine façon et diffusés en boucle sur les chaînes télés impriment dans les neurones des moutons naïfs, les messages de propagande ciblée pour obtenir leur adhésion.

 

Alors même que le choix des électrices et électeurs ne devrait se déterminer que sur la teneur des programmes proposés, c’est en fait la « communication » et la manipulation qui gagnent la bataille des urnes.

Dans les guerres électorales, les grands partis bien implantés disposant de façon tout à fait injuste de très gros moyens, finissent par l’emporter.

La « communication » est à la politique ce que la pub et les promos sont aux produits de consommation, plus c’est merdique et plus il faut matraquer.

Faudra-t-il attendre que la situation devienne catastrophique dans notre environnement, dans notre modèle social pour que vous réagissiez, pour que votre bon sens soi plus fort que la « communication » dont on vous inonde !

A VOUS DE JUGER.

L’UNION faisant la force, il suffit de faire parvenir un mail, attestant de votre soutien au vrai changement proposé par le Mouvement Justice et Partage, à l’adresse :  leterrienuniversel@yahoo.fr

Plus vous serez nombreux à prendre 2 minutes pour nous rejoindre et plus tout deviendra possible.

                                                                        LE TERRIEN UNIVERSEL

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Société
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 18:01

  referendum.jpg

Déjà au 19ème, puis au 20ème siècle les élections au suffrage universel ont eu des détracteurs. Leur principale objection ; est-il raisonnable de demander leur avis à un grand nombre d’individus sans aucune compétence en politique, sans aucune connaissance même basique en économie, en écologie, philosophie, en éthique ? Les partisans de ce principe argumentent en faisant confiance au bon sens du peuple. Mais aujourd’hui, alors qu’il ne fait plus aucun doute que la manipulation des masses a été démultipliée avec  la communication, ne faudrait-il pas modifier les conditions de participation aux scrutins électoraux. Très dur, voire impossible de revenir sur ces protocoles en place depuis des décennies. Pourtant une solution existe. OUI !

Consulter les citoyennes et citoyens sur les valeurs qui doivent régir la vie politique et sur leurs attentes légitimes, remettrait la démocratie sur pied.

Les campagnes électorales telles  que nous les connaissont, à savoir : des meetings de fans, de supporters déjà acquis à leur candidat, que l’on excite avec des fadaises et des slogans racoleurs, suivis de débats plus ou moins techniques auxquels une grosse majorité de la population ne comprend rien, les candidats étant plus jugés sur leur façon de se tenir et sur les petites phrases qui font mouche, que sur leurs réelles compétences ou convictions, ces campagnes là doivent cesser car en plus d’être chiantes, très coûteuses et injustes pour les petits candidats, elles n’amènent rien de valable au pays ni à la démocratie.

Des présidents ont été élus grâce à une petite phrase, grâce à une communication subtile mais mensongère et depuis plus de 30 ans les situations économiques, environnementales et sociales se sont fortement dégradées.

En vérité aucun des 4 derniers présidents sortis des urnes n’ont été à la hauteur de ce poste et ont gravement déçu les espoirs des votants.

Ces monarques républicains de pacotille ont tout simplement super profité des privilèges attachés à la fonction.

Alors qu’avec le 21ème siècle naissant les populations françaises pouvaient espérer une amélioration certaine  de leurs conditions et de leur niveau de vie, les mauvais choix aux présidentielles ont produit exactement l’inverse, c'est-à-dire pour beaucoup une dégradation sociale, une précarité accrue et pour tous une insécurité notoire.

En conservant le suffrage universel qui est démocratique, la SOLUTION pour ne plus subir les revers d’un mauvais choix électoral est très simple : changer la constitution et revoir le mode électif.

Avant de voter une femme ou un homme politique, voter pour des valeurs et des objectifs à atteindre qui définiront le cadre dans lequel les élus devront exercer leur mandat.

Mais au préalable si l’on veut parler  de démocratie et d’une république irréprochable, il faut statuer clairement sur les droits et devoirs des responsables de l’état.

Aucune immunité présidentielle ou autre ne peut être tolérée. Interdire le cumul de mandats et prévoir leur limitation. Revoir à la baisse très nette le train de vie de l’état, supprimer tous les privilèges exagérés des gouvernants, des élus et des hauts fonctionnaires.

L’exemple venant toujours d’en haut, imposer une vraie déontologie à tous les responsables, à tous les chefs des services de l’état, avec des sanctions lourdes pour tous les contrevenants aux nouvelles règles.

Revoir avec une baisse très importante le financement des partis politiques ainsi que la façon totalement injuste et inadéquate de distribuer les millions de l’état.

Lever la plus grosse part des secrets défense, des secrets confidentiels, la transparence doit être de rigueur.

Malgré que nous ne sachions pas le quart de la moitié des agissements frauduleux de nos dirigeants, plus personne n’est dupe des mensonges du pouvoir. Tous pourris ne peut être évité qu’en changeant profondément les mœurs politiques.

C’est aux françaises et aux français de définir dans quelles règles doit agir le pouvoir et de décider des programmes politiques à appliquer. Les choix majoritaires doivent être inscrits dans la constitution.

Un grand référendum doit être mis en place afin que le peuple soit à la source de la nouvelle constitution. La population devra répondre à des questions simples et ses réponses majoritaires décideront des orientations à respecter et des buts à atteindre. Quelques exemples de questionnement :

Le système bancaire doit-il être nationalisé ou rester privatisé ?

Toutes les énergies si vitales aux activités humaines mais également à la vie font-elles partie du domaine régalien de l’état, si oui elles ne peuvent en aucun cas, même partiellement être  privatisées ?

La fourniture et la distribution de l’eau doivent elles être obligatoirement nationalisées ?

La justice doit-elle vraiment être indépendante de l’exécutif ?

Le droit au logement doit il être réellement appliqué ??

Faut-il sortir du nucléaire ?

L’industrie de l’armement doit elle être soutenue par l’état ? Etc…Etc…

La nouvelle constitution étant entérinée, il faudra choisir un président mais également des ministres en nombre réduit (12 maximum) le même jour. Ces élections qui auront lieu tous les 5 ans se feront sans meeting. Les personnes désirant se présenter à ces postes auront le même temps de parole dans les médias. Une fois élu ce pouvoir exécutif devra gérer les affaires de l’état dans le respect strict de la constitution. Pour tout changement constitutionnel proposé par les élus  le peuple sera interrogé par référendum.

Les députés et les sénateurs seront eux aussi élus pour 5 ans mais en nombre très réduit, avec de nouveaux statuts.

Un peu moins royaux que ceux en place aujourd’hui.

Le conseil constitutionnel doit être totalement remodelé, plus aucun ancien président touchant des avantages faramineux ne pourront y siéger.

Les cours des comptes régionales et nationales doivent être refondées et renforcées. Toutes les dépenses de l’état, tous les marchés publics feront l’objet de contrôles stricts et des sanctions pénales et financières seront prises à l’encontre de tous les hauts fonctionnaires convaincus de corruption.

Plus aucune dette de l’état, un environnement protégé, une vraie solidarité, un partage des richesses, une justice plus égalitaire, une sécurité pleinement assuré, une éducation valorisante, tout ceci est indispensable pour un avenir meilleur, tout  ceci est possible.

Cette nouvelle gouvernance d’un pays sera la première a mériter vraiment le nom de DEMOCRATIE et sera un modèle pour la planète entière et l’exemple type sur lequel devrait fonctionner l’ONU.

L’évolution vers un monde plus fraternel, plus juste, plus équitable, vers un monde de paix et d’opulence passera par un grand changement des mœurs politiques. La France grâce à sa population a tous les atouts pour impulser ce renouveau.

Seule une révolution PACIFIQUE permettra la victoire de la démocratie sur les pouvoirs corrompus.

Des révoltes et même des conflits sanglants se propagent à travers le monde. La même demande émane de tous les peuples, celle que les dirigeants politiques cessent de se la péter dans des sommets stériles très coûteux et qu’enfin les décisions et leurs actes soient en adéquation avec leurs discours, avec leurs promesses de démocratie, de respect de l’environnement, de respect des droits humains qui tous les jours sont bafoués sur cette planète dirigée par des pantins accoquinés à quelques lobbys financiers, sans cœur, pour qui seule l’accumulation de fric compte.

Le pacifisme est la condition sine qua none pour la victoire démocratique.

Tous les pouvoirs en place deviennent répressifs lorsqu’ils sentent que les peuples veulent les renverser. Si les révoltés décident de lutter avec des armes cela donne aux autorités en place une bonne excuse pour employer la force militaire à leur encontre et à ce jeu là entre le surarmement des états et leur pseudo légitimité, la révolution sera un échec. D’autant que les révolutions armées qui renversent un pouvoir ne sont jamais des victoires démocratiques et les nouveaux dirigeants à coup sûr ne seront que de nouveaux despotes.

GANDHI était un précurseur et avait tout compris. Le pacifisme et la détermination sont les seules armes valables pour obliger les pouvoirs à respecter les droits des femmes, des enfants et des hommes.

Chaque contexte a ses avantages et ses inconvénients.

De nos jours, la solidarité n’est plus qu’un mot, sa mise en œuvre à grande échelle semble irréalisable. Par contre de nos jours la diffusion d’une bonne et grande idée peur se faire comme une trainée de poudre.

Que ce soit la chute du mur de Berlin, la chute le l’URSS, les révoltes du monde arabe, tous ces événements étaient imprévisibles 6 mois avant leur réalisation.

En France rien ne bouge vraiment. D’une part, parce que la dégradation des conditions de vie se fait pour le moment lentement d’où la dette de 1 800 000 000 d’euros, l’état français s’est dopé au maximum pour retarder une chute qui n’en sera que plus brutale, et d’autre part parce que personne n’a proposé de solutions vraiment valables qui pourraient convenir au plus grand nombre. La Démocratie, tous les politiciens français l’ont à la bouche mais aucun ne l’a dans l’âme. LA REVOLUTION PACIFIQUE en imposant un REFERENDUM grâce à une pétition signée par des millions de femmes et d’hommes est la bonne solution pour la victoire de la DEMOCRATIE.

Pour ne pas subir pendant encore 5 ans des échecs politiques qui ne feront qu’aggraver la situation des françaises et français, il faut réagir. De toute évidence HOLLANDE et les éléphants du PS n’ont pas compris les vrais enjeux et surtout n’ont ni la capacité et encore moins le courage du VRAI changement à entreprendre sans attendre. Se dire que cela sera moins pire qu’avec SARKOZY n’est pas soutenable. Les dirigeant du PS qui depuis des décennies trouvent leur compte dans tous les privilèges que leur octroie leur république, sont strictement dans l’immobilisme.

Alors que toute la tuyauterie du pouvoir de l’état est pourrie et qu’il faut absolument la changer, leur programme est tout simplement de mettre des rustines jusqu’au jour pas très lointain où tout explosera et là les dégâts seront énormes.

C’est pourquoi je lance un appel à toutes les habitantes et habitants de ce pays pour qu’ils réagissent et participent en signant une pétition pour une nouvelle constitution écrite par le peuple pour le peuple.

Dans un total pacifisme, sans remettre en cause votre vie quotidienne, exprimez votre approbation pour la tenue d’un REFERENDUM sur les valeurs à inscrire dans la constitution et qui doivent régir les décisions politiques.

Cette consultation nationale  sera suivie par la tenue de nouvelles élections présidentielles, gouvernementales et législatives.

Ce que je vous propose ; cette révolution totalement pacifique, sans risque ni contraintes, semble utopique.

Et pourtant, il suffit que chacune et chacun d’entre vous diffuse dans son entourage cette proposition, pour récolter le maximum de signatures nécessaires à la victoire du peuple.

Après avoir à 2 reprises lancé un appel aux responsables des petits partis, pour créer  un rassemblement démocratique, n’ayant reçu aucune réponses de leur part, j’ai décidé de m’adresser aux vrais décideurs dans une démocratie c'est-à-dire à vous toutes et vous tous habitants de la France !

J’ose espérer que le rassemblement que je vous propose trouvera un écho très important, malgré mon handicap énorme de simple blogueur, sans moyens de diffusion à grande échelle. Je ne peux compter que sur l’effet boule de neige que vous seuls pouvaient déclencher.

Participer à la REVOLUTION PACIFIQUE devrait vous motiver car elle seule pourra améliorer votre vie et celle de vos enfants.

Pour signer la pétition cliquez sur ce lien :

N’hésitez pas à m’envoyer un mail sur leterrienuniversel@yahoo.fr

                  

                                                                                 LE TERRIEN UNIVERSEL

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Société
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 19:18

Dans les semaines à venir, on va retourner aux urnes pour les élections législatives, afin de donner nos voix à des députés sensés nous représenter et défendre nos intérêts. Combien gagne une ou un député, entre leur salaire, leurs indemnités, leurs frais et tous leurs  avantages ; 10, 20 fois le SMIG ou plus. Combien coûte réellement une ou un député à la république, à nous tous ? Quel est leur régime de retraite ? Ont-ils des passe-droits ?

Alors que le salaire médian en France est de 1400 euros par mois, alors que la précarité et la pauvreté augmentent (plus de 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté), les revenus globaux des députés et de leurs compères sénateurs sont tout simplement indécents. Mais figurez vous que ce sont eux même qui fixent leurs privilèges et leurs revenus, sur ce sujet là  c’est l’unanimité parfaite.

La loi  sur la parité homme-femme exige des partis politiques de présenter autant de femmes que d’hommes à ces élections. Mais bien sûr comme d’habitude les dirigeants politiques sont au-dessus des lois et un parti comme l’UMP, qui est très loin de la parité avec plutôt 70% d’hommes et  30% de femmes, va simplement payer  une amende. En 2007 l’UMP  a payé 4 millions d’euros d’amende à l’état pris sur les dizaines de millions d’euros que l’état lui octroie chaque année en tant que parti politique. Trouvez l’erreur ?

Toutes ces lois sont votées par le parlement et le sénat. VIVE  la république : charité bien ordonnée commence par soi-même, ce vieil  adage qu’appliquent magistralement nos élus.

La parité homme-femme, cela est bien et part d’une réflexion simple et juste, vu que les femmes représentent un peu plus de la moitié de la population.

Donc si l’on veut être juste avec le même esprit, c'est-à-dire que la représentation nationale (parlement et sénat) reflète la composition de la population, il est au moins, sinon plus important, que les classes sociales soient  présentes dans les assemblées en proportion de leur importance dans la société d’une république démocratique.

Pas assez de femmes « élues » c’est vrai, la loi sur la parité finira par changer cet état de chose.

Mais que dire de la parité  ou plutôt des quotas proportionnels en fonction des classes sociales ; cela est inexistant, pas même envisagé par les hommes et les femmes politiques au pouvoir.

L’INTERET GENERAL qui doit en toutes circonstances primer pour la prise de décision politique, devient un INTERET PARTICULIER (cela même si  une parité homme-femme parfaite, existe), lorsque plus de 90% des élus sont issus essentiellement des classes supérieures.

Le rôle des politiques aujourd’hui est  de lutter contre les discriminations, mais surtout et AVANT tout d’instaurer une vraie justice sociale, de ne pas accepter la pauvreté dans un pays riche.

Si l’on additionne les PIB de tous les pays du monde et compte tenu du nombre de terriens plus aucune personne ne devrait vivre dans la misère.

Si l’on totalise les budgets militaires simplement des membres du G20  et que cette masse de milliers de milliards d’euros servait pour aider et localiser les plus démunis en respectant l’environnement, la terre serait un PARADIS.

Mettre son énergie, ses capacités, son courage au service des causes primordiales, voilà ce que les peuples attendent des femmes  et hommes politiques, afin d’améliorer le quotidien de tous les humains.

Sans aller jusqu’au communisme, en acceptant que des individus soient plus nantis que les autres, il semble évident qu’il faut absolument mieux partager les richesses pour éviter le pire. Le plus mauvais argument repris en chœur par les dirigeants de l’UMP au cours de la campagne présidentielle, pour ne pas taxer plus les riches, était  que ce sont eux qui créaient les emplois. Cette pure connerie, vu que ce sont les marchés qui impulsent l’activité humaine, prouve que les politiciens UMP sont d’une totale incompétence en économie. Etre énarque ou avocat cela est bien pour monter des dossiers et pour manier la langue de bois, mais pas bon du tout pour  la gestion, la rigueur comptable et le réalisme économique et social.

Un riche crée des emplois en investissant dans une entreprise. OK !

Comment est-il devenu riche pour avoir les moyens d’investir ?

Un très grand nombre de fortunes faites ne sont pas propres, souvent très douteuse et ne doivent rien au mérite !

Entre les fortunes faites pendant les guerres, celles faites sur l’esclavage, celles faites sur l’exploitation des femmes et des enfants, celles faites grâce au trafic, en détournant des fonds publics, celles faites pendant la colonisation, celles faites par l’octroi de privilèges ou héritées, celles faites sur la prostitution, celles faites en nuisant à l’environnement et à la santé publique, celles faites en volant les autres etc… Tout cela mériterait des investigations !

L’argent étant roi toutes ces fortunes nauséabondes sont acceptées par la société et les politiques, les petits bourgeois et même les masses populaires finissent par être déférents devant les apparats de la fortune.

Un individu crée une entreprise et devient riche, en toute objectivité cela est dû en bonne partie grâce au travail des salariés. Les riches ne donnent pas du travail à leurs salariés, ils ont besoin d’eux pour devenir plus riche. S’ils peuvent délocaliser ou mieux encore produire avec de l’automatisation, de la robotisation, ils ne se gêneront pas.

TAPIE Bernard est un bon exemple d’une fortune faite grâce au culot, au mensonge, au bagout et sans aucun mérite vertueux  ou simplement valable. Qu’il y ait des gens riches, parce qu’ils le méritent grâce à leur compétence, à leur acharnement au travail, à leur génie, ceci est normal, la libre entreprise aide à l’innovation, au développement.  

Par contre l’écart de pouvoir d’achat entre les individus de la base et les plus privilégiés ne doit pas dépasser un certain seuil pour des  raisons éthiques d’une part et d’autre part pour le bien même de l’économie. Cet écart maxi ne devrait pas dépasser 20 à 30. Lorsqu’un milliardaire nait ce sont des milliers de personnes qui basculent dans la pauvreté. Pour une raison simple et mécanique, le profit des richesses produites étant mal redistribué une part importante de ces richesses ne repart pas dans l’économie réelle, mais sont stockées et vont servir à la spéculation ce qui est  néfaste tant pour les états que pour les peuples.

C’est  au pouvoir par le biais de l’impôt en taxant à 100% les revenus au-delà du seuil admissible, de réguler les richesses avec justice. Grâce à ce surplus  très important de recettes l’état n’étant plus endetté pourra créer des emplois dans les services publics pour le bien de tous y compris des contribuables les plus riches. Tout cet argent redistribué permettra la consommation des masses donc la croissance et les entreprises pourront continuer à produire et à s’enrichir. Pour schématiser l’économie même mondiale, ce sont des vases communicants entre l’offre et la demande solvable. Le pire des dangers pour les plus riches c’est que le vase de la consommation soit vide car cela entraînerait obligatoirement une explosion.

En économie, entre le communisme et ses lacunes et le capitalisme intégriste et effréné, il existe un juste milieu qui peut satisfaire tout le monde, grâce auquel « les droits des humains » ne serait plus qu’une simple formule politicienne.

C’est au pouvoir politique d’arrêter les investissements dans les domaines contre productifs au bien être sur terre.

Les fonds gâchés dans l’industrie de l’armement par exemple seraient plus intelligemment utilisés dans l’essor  des nouv elles énergies tellement nécessaire aux activités humaines.

Un exemple simple et récent : la LIBYE. Ce pays n’a aucune industrie d’armement et toutes les armes qui ont servi à KADAFI pour massacrer  une partie des libyens lui ont été vendu par la France. Qui a vendu des armes aux insurgés ? Qui avec ses opérations militaires a tué des milliers de civils sous prétexte de les sauver ! La France de SARKOZY après avoir armé les belligérants en présence a participé à des opérations sanglantes sur le territoire libyen pour des intérêts politiques, pour des intérêts pétrolier !

L’ONU et son conseil de sécurité devrait prendre une résolution pour tous les pays de la planète ; celle d’arrêter de suite toute fabrication et commercialisation d’armes conventionnelles, d’armes de destruction massive, d’armes nucléaires. Tous les investissements qui alimentaient cette filière désormais obsolète pourraient servir à préserver l’environnement et à la recherche pour les énergies renouvelables. Cette décision qui semble de bon sens, qui devait être simple à prendre et à faire ratifier par tous, n’est malheureusement pas prête de voir le jour. Tous les grands états disposant d’une forte industrie de l’armement ont tous à leur tête des pouvoirs politiques corrompus et sous prétexte de prévoir leur défense tous les dirigeants cèdent avec complaisance aux pressions des intérêts de quelques magnas et à l’hégémonisme primaire qui surnage dans leurs fantasmes.

Des réunions (G8 G20), des assemblées de l’ONU, ne ressortent toujours que des discours d’intention et rien de fort et de concret n’est jamais fait. Ces sommets se passant toujours dans un luxe et un faste qui coûtent à chaque fois des sommes considérables ne sont que des avortements à répétition qui en plus de goinfrer avec indécence  cette bande de cochons, flattent l’égo de ces dirigeants menteurs, sans conviction et sans courage. L’heure n’est plus à s’indigner mais à la révolte.

Boycotter la politique politicienne devient une nécessité. Elisez la ou le député de votre choix en éliminant d’office les représentants  de l’UPM et du PS qui vous bernent depuis plus de trente ans.

Toutes celles et ceux qui constatent que tout va mal, que tout se dégrade, ne peuvent plus faire confiance à des élus qui leur mentent et qui les prennent pour des abrutis. ll est plus que temps de surmonter la peur d’un changement radical, qui tiraille un grand nombre d’individus même lorsqu’ils ont conscience de cette nécessité pour leur bien-être futur. Lorsque votre maison brûle, il faut réagir !

Osez vous exprimer dans les urnes en montrant votre mécontentement contre les politiciens super privilégiés que sont les rentiers de l’UMP et du PS qui ne veulent vos voix que pour leurs intérêts personnels.

Le programme du MJP n’est ni de gauche, ni de droite, mais tout simplement pragmatique, éthique, réaliste et chaque française, chaque français, chaque terrien y sont défendus et respectés.

 

Un GRAND, un VRAI changement pour éviter la déchéance.

                                                                                          LE TERRIEN UNIVERSEL

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Société
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 10:00

  courses-copie.jpg

La ligne droite, chemin le plus court pour arriver au poteau.

Dans la course présidentielle les candidats viennent de sortir du dernier virage, certains ont été disqualifiés et le peloton duquel sortira le vainqueur galope vers le poteau d’arrivée.

Ce prix du président de la république est plus ouvert que l’on ne pourrait le penser. Les favoris des sondages qui tiennent la tête de la course depuis le départ risquent de payer cher les efforts déployés pour faire oublier leur incompétence notoire, leurs mensonges et toutes les manipulations mises en œuvre pour garder les privilèges énormes liés au pouvoir.

La démagogie de vouloir faire croire qu’ils feront mieux demain tout ce qu’ils ont raté hier, leur sert de cravache et malgré la pluie de coups diluvienne qu’ils assènent aux électeurs, cela risque de ne pas suffire.

SARKOZY et HOLLANDE avec les casaques de l’UMP et du PS sont totalement ancrés, dans le système financier de l’économie qui a amené la crise et dans la république royale.

Une victoire en mai 2012 d’un de ces bourrins serait une grande défaite pour les françaises et les français.

Selon les cotes affichées à un mois du premier tour, trois outsiders semblent être capables dans un bon jour de participer à la finale.

François BAYROU, vieux cheval fourbu, s’aligne dans sa dernière course. Responsable politique depuis plus de trente ans, il n’a jamais rué dans les brancards et il n’hennit qu’au départ de chaque nouvelle course quand il sent la prochaine distribution de la ration d’avoine, un ambitieux qui a réussi bien des échecs.

Marine LE PEN sur le papier peu créer la surprise, malgré deux handicaps de poids. En premier son père qui préférait les terrains lourds alors que la piste le 22 avril sera dure. En second sa casaque F.N. représente les couleurs de la droite nationaliste, c'est-à-dire celle de la bourgeoisie réactionnaire catholique. Mais les églises sont vides et s’il y a en France beaucoup de personnes baptisées catholique, cette religion sectaire ne compte que très peu de pratiquants.

Quant au vote FN des ouvriers, il est avant tout un rejet de l’UMPS. Si ces électrices et électeurs prennent conscience que ce parti défend avant tout les intérêts de la bourgeoisie, donc des personnes ayant un certain patrimoine et des revenus supérieurs à 100 000euros par an, ce qui n’est pas leur cas, elles et ils pourraient exprimer leur déception en votant pour un programme qui leur soit plus favorable.

Marine LE PEN est une pouliche avec de vraies qualités et qui les prouve depuis sa prise de pouvoir du FN. La dédiabolisation de ce parti et sa nouvelle ligne politique, tout cela semble trop frais pour porter ses fruits en 2012.

J.L. MELENCHON est un canasson fantasque. Ce sénateur et ce ministre PS, mitterrandien (ce qui dévoile déjà une mentalité inquiétante), se prend aujourd’hui pour ROBESPIERRE. Le front de gauche a en son sein des personnes tel que Clémentine AUTAIN ou Pierre LAURENT et d’autres qui si elles n’ont pas le culot de ce Tapie de gauche aurait mieux représenté le programme de leur parti, car la crédibilité vaut toutes les postures arrogantes. Le programme du Front de Gauche est très bon et très réaliste. Compte tenu de la composition sociale du corps électoral, il devrait obtenir l’adhésion de plus de 70% des électrices et électeurs.

Si chaque votante ou votant n’avait pas aussi peur du changement même si celui-ci leur serait bénéfique, si toutes les citoyennes et citoyens prenaient conscience des manipulations assez grossières somme toute des dirigeants de l’UMPS depuis plus de trente ans, si toutes les françaises et français qui ont des revenus annuels inférieurs à 100 000euros et qui sont pour la justice et le partage, comprenaient où est leur intérêt, le programme du Front de Gauche l’emporterait avec une large majorité au premier tour. JL MELENCHON va galvaniser avec sa faconde les plus convaincus d’un besoin de changement profond à savoir les communistes, la gauche radicale jusqu’au au NPA et Lutte Ouvrière ce qui contente à priori le Front de Gauche. Ce parti je n’en doute pas fera 15% voire un peu plus. Et comme en 1981 la vraie gauche se fera rouler dans la farine par HOLLANDE cet ersatz de MITTERRAND. Il faut profiter de la dynamique actuelle pour convaincre la masse des abstentionnistes d’aller aux urnes, car leur vie peut vraiment s’améliorer. Il faut également trouver les explications justes, sereines et simples à proposer à toutes les personnes hésitantes et réservées. La révolution fait peur à beaucoup d’individus, parlé d’une évolution sociale nécessaire pour la justice et le bien être de tous. Les gens votent malheureusement plus pour leurs intérêts que pour leurs idéaux. Faire la preuve concrètement que toutes les personnes des classes populaires et des classes moyennes en votant pour le programme du Front de Gauche voteront pour leurs propres intérêts mais également pour un monde meilleur et plus juste pour tous. Faire voter pour JL MELENCHON vous mènera certainement à la troisième place ; faire voter le programme du Front de Gauche vous mènera au deuxième tour, et tout sera possible.

Après les favoris qui en réalité sont des toquards et les outsiders dont deux peuvent créer la surprise, il reste les délaissés des pronostics.

Eva JOLY est une très bonne jument avec beaucoup de qualités, propre, intelligente et sérieuse à qui je souhaite de faire plus de 5%. Elle part avec trop de handicaps pour participer à l’arrivée. Une écurie qui manque de soutien, un style et un langage peu appréciés que ses qualités ne suffiront pas à faire oublier.

Nicolas DUPONT-AIGNAN pas mauvais cheval, mais sans allonge, sans soutien, il prend le départ d’une course dans laquelle pour le moment il est surclassé.

Jacques CHEMINADE strictement inconnu, jamais vu, jamais entendu, jamais à l’arrivée.

Nathalie ARTAUD jolie pouliche en piste pour un galop d’essai. Elle dénonce à juste titre les dérives du pouvoir UMPS, bonne remplaçante d’Arlette LAGUILLIER excellente femme politique mais qui malgré une intégrité irréprochable, elle n’a jamais pu émerger faute de programme réel.

Philippe POUTOU en prenant la suite d’Olivier BESANCENOT, qui avait su se faire respecter dans le monde politique, a une mission délicate. Un style totalement différent, très frais et agréable. Une simplicité et une bonne humeur qui font plaisir à voir. En plus, il est très juste dans ses analyses et dans ses dénonciations. J’ai envie de dire qu’il a raison sur presque tout ce qu’il dit, y compris dans ses propos sur JL MELENCHON et il ne se trompe pas de cible. L’éviction de SARKOZY en ligne de mire, avec de vrais arguments, une défiance totale en HOLLANDE et le PS à juste titre. Ce qui manque à son parti c’est un programme. L’anticapitalisme élevé en doctrine, n’est ni un programme en soi, ni d’une justesse totale, ni d’un réalisme éclairé.

Les manipulations, les injustices, les travers, les corruptions, les dangers, les méfaits du capitalisme subits par le peuple français et les autres sur la planète sont dénoncés d’une façon tout à fait exacte. Etre pour l’universalité, la justice et le partage cela est formidable et absolument nécessaire.

Mais un programme de gouvernance, une constitution mondiale fondée sur les droits des êtres humains doivent être élaborés par des femmes et des hommes politiques au sens noble de ce terme. Le but étant de supprimer la lutte des classes qui est stérile  pour une société épanouie.

L’anticapitalisme et des référendums pour un oui où non sans arrêt ce n’est pas un programme cela.

L e Front de Gauche a un programme élaboré auquel le NPA pourrait adhérer dans les grandes lignes.

La dispersion des forces qui en réalité sont très proches est faîte pour gâcher des lendemains qui devraient chanter.

Si l’union de toutes les sensibilités qui sont pour une vraie justice, un vrai partage des richesses et un vrai respect de l’environnement et des êtres humains, si cette union se réaliserait en passant sur les égos, en passant sur les petites différences, cette union représenterait pour sûr une majorité écrasante. Une nouvelle société pourrait évoluer dans le meilleur des mondes possibles.

                                                                             LE TERRIEN UNIVERSEL

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Politique
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 19:01

  54966241.jpg

LE TRAIN DE VIE DE L’ETAT

 

            Comme le temps est aux économies et à la bonne gestion il faut réduire le train de vie de l’état. Le roi Sarkozy 1er, pour faire des économies budgétaires, a décidé de supprimer un maximum de fonctionnaires après avoir eu un raisonnement digne d’un simpliste. Les maths et la gestion ne sont pas son fort.

Le vrai problème avec le roi Sarkozy 1er dans le rôle de président de la république c’est qu’il est vraiment totalement incompétent et qu’il a eu ce poste sans passer par l’évaluation de pôle emploi.

Sûr que ce n’est pas un mauvais mec, même sympa quelque part, mais vraiment nul en gestion et incapable de développer des idées intelligentes. La France qui n’allait déjà pas bien, il l’a mise à mal en peu de temps. Si on le laisse encore un peu c’est la catastrophe assurée.

Il faut dire que depuis de Gaulle le choix des français pour leur président s’est avéré plutôt médiocre.

Faute à la manipulation médiatique, à la peur du changement, les choix ont été catastrophiques.

Mitterrand qui a fait peur à la haute bourgeoisie était en fait un caméléon sans convictions sauf celle de se prendre pour Dieu, et ses ambitions réelles étaient sexuelles. Il paraît qu’il aimait ça ! Prêt à tout pour assouvir ses bas instincts, du gouvernement de Vichy en passant par l’Algérie Française il a fini chez les socialistes.

Il a tout de suite compris que dans ce parti et à cette époque la concurrence serait moins rude qu’à droite, qui était sa vraie famille politique. Beaucoup de morts suspectes autour de ce gaillard, beaucoup trop ! Les accidents et les suicides étaient à la mode.

 

 

 

 

Petit tour d’horizon des différents présidents :

 

-                     POMPIDOU : passage trop bref pour savoir la valeur.

 

-                     GISCARD : hautain, mais a fait un peu d’efforts. Avec des neurones pour ses ambitions, un  ami de Bokassa et autres dictateurs. Un fou de la chasse « dis-moi où et avec qui tu chasses et je te dirais qui tu es ». Dommage vu son grand âge et qu’il ne va pas tenir très longtemps qu’il ne se lâche pas un peu plus, qu’il ne dénonce pas plus les magouilles du pouvoir qu’il connaît bien. Peut-être car un peu impliqué, l’ex-ami personnel du PDG du groupe Maisons Familiales.

Le 2ème constructeur français fin des années 70 a coulé comme le Titanic en peu de temps après l’arrivée de Mitterrand. Plus d’amis au pouvoir, plus de marché public - va savoir – ou simple coïncidence, le numéro 2 de la construction de maisons en France coule lorsque le marché se porte à merveille.

 

-                     MITTERRAND : Déjà vu plus haut, à oublier très vite.

 

-                     CHIRAC : Encore un ambitieux prêt à tout, on le dit une bête politique mais aussi une bête de sexe, une vraie bête quoi ! Menteur et magouilleur de première classe outre ce qui a pu se passer dans l’hexagone il faudrait se pencher sérieusement sur ses affinités très profondes avec Gaston Flosse, président de la Polynésie française. Et qu’en est-il du journaliste JPK de Polynésie qui enquêtait sur le système Flosse. Jamais revu le pauvre journaliste, et puis c’est bien loin la Polynésie… Il n’y a donc pas qu’en Russie qu’il y a du danger pour les journalistes. Je crois qu’il y a un jeu qui marche bien au sommet du pouvoir entre les caïds de ce milieu de droite et du milieu de gauche, ce jeu c’est : je te tiens par un dossier, tu me tiens avec un autre dossier. L’ex bras droit de Chirac, le bien nommé Charles Pasqua, il a une tchatche celui-là et peur de rien !

Et Charles l’a dit tout haut quand on lui a cherché des poux : « si je tombe ça va être Hiroshima ». Et il n’a rien eu.

Pour en finir avec Chirac on peut dire que c’est un épicurien, qui aime les bonnes choses : la bonne bouffe, le bon cul et les vacances de luxe tout ça sur le compte de la république. Merci la république !

Vous comprenez pourquoi à droite comme chez les socialos (donc le centre droit) on aime les valeurs de la république ! Elle est très généreuse la république avec ses dirigeants, ses élus et ses haut-fonctionnaires.

 

-                     SARKOZY : Qui a baigné depuis sa tendre jeunesse dans la politique, les magouilles, les coups fourrés, il n’a rien vu d’autre. Pour lui, mentir, magouiller, se goinfrer sur le dos de la République c’est normal. Il a là une vraie excuse pour toutes les conneries qu’il fait.

Son incompétence vient du fait qu’il n’a pas de compétences et qu’il répète simplement les exemples qu’il a eu.  Je pense qu’il est plutôt gentil et que s’il  pouvait il  ferait pour tout le monde.

D’un côté beaucoup moins dangereux que ses deux prédécesseurs. Il ferait un bon représentant pour vendre des produits merdiques. Il aime beaucoup trop l’argent, ne jamais lui confier un poste où il pourrait taper dans la caisse.

En 2007, lorsqu’il arrive au pouvoir, il augmente son salaire de 6000 à 20 000 euros ce qui a fait un tollé.

Si l’on regarde une échelle des revenus de 1 à 20 et que l’échelon 1 est de 1200 euros, l’échelon 20 serait de 24 000 euros et donc son nouveau salaire est totalement justifié pour le poste. Ce qui est louche c’est que les autres présidents avant lui avaient des salaires aussi bas (moins qu’un ministre, un député, un sénateur), cela devait les déculpabiliser de taper dans la caisse de l’Elysée.

Les élus eux-mêmes étaient indignés de cette misère pour la plus haute fonction de l’Etat et ont voté sans trop regarder l’augmentation sarkozienne. L’augmentation de salaire était l’arbre qui cachait la forêt car en même temps l’attention ayant été détournée, Sarkozy a augmenté le budget de l’Elysée de 70 millions d’euros.

Pour couvrir cette énormité l’Elysée a engagé pas mal de conseillers.

Mais faites le calcul, si on embauche 200 à 300 personnes, ce qui en soi est déjà totalement fou et anormal (les employés de l’Elysée ne sont pas des footballeurs, avec une moyenne de 50 000 euros par ans et par têtes, soit 50 000 multiplié par 300, égal 15 millions d’euros), la différence, soit de 55 millions d’euros, sert au train de vie du président , à ses frais, donc comme dirait l’URSAFF lorsqu’elle fait un contrôle chez un chef d’entreprise, cela s’appelle du « salaire déguisé ». Croyez-moi, un gars qui gagne 20 000 euros par mois ne peut pas faire le millième de ce que se permet le roi Sarkozy 1er.

Alors messieurs les députés et sénateurs n’ont rien compris ou même ceux de l’opposition l’acceptent bien volontiers en espérant revenir au pouvoir et profiter de la situation. Dans tous les cas ce n’est pas beau… 

Ils ne démissionneront jamais d’eux-mêmes, la place est trop bonne.

Espérons que vous les françaises et les français les démissionneraient en 2012. Confier son avenir et celui de ses enfants à des gens pareils, c’est un peu comme monter dans une voiture avec un conducteur bourré du genre 4 gr dans chaque bras. Reste qu’à prier !

Ce que le roi Sarkozy 1er et sa famille politique (tient pour la mafia on parle aussi de famille) n’ont pas compris ou pire ne veulent pas faire pour diminuer le budget de l’Etat, c’est qu’il faut arrêter toutes ces exagérations. 

Ne pas réduire le salaire du président et des ministres mais limiter très fortement les budgets de frais qui leurs sont alloués.

Rachida Dati, pendant son passage au Ministère de la Justice a largement participé au déficit du budget de l’Etat. Et oui, voilà un ministère au budget exsangue et la ministre, elle, a éclaté ses notes de frais, du jamais vu ! Ou il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir. Mais Rachida, c’était la copine du président, il la prenait partout avec, là ou jamais un garde des sceaux n’a accompagné un président. Comme qui dirait, étant seul à ce moment-là, une amie très proche cela lui faisait du bien au président.

Et comme en France à l’heure actuelle le président est un roi personne n’a osé dire au roi qu’il faisait n’importe quoi.

 

 

 

La République c’est les élus : donc revoir ce que nous coûtent réellement ces privilégiés (la nouvelle noblesse), pas seulement leurs salaires mais les frais, les indemnités, les avantages en nature et autres luxes dans lequel ils évoluent.

Les députés, les sénateurs et tous les hauts fonctionnaires qui estiment unilatéralement qu’il n’y a pas d’exagération, ces gens-là oui, en réalité nous coûtent vraiment trop trop cher. Mais on va nous dire que sur un budget de 360 milliards d’euros cela n’est rien.

Il n’y a pas de petites économies et en plus du côté moral dans un pays dit « démocratique et riche » où des gens meurent chaque hiver de froid, ces privilèges deviennent indécents.

Toute cette clique voudrait nous faire croire qu’elle est entrée en politique par sacerdoce et non pas pour l’argent.

On va donc revoir leurs statuts à la baisse sans problèmes car ils ont la chance de faire « soit disant » ce qu’ils aiment, ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous les citoyens.

Il y a environ 5 millions de fonctionnaires en France dont la très grosse majorité est très utile pour tous et qui ne gagnent pas trop. Par contre, ce qu’on va appeler la haute fonction publique (les présidents de ça, les directeurs de ci, les chefs de cela ont également des salaires, des indemnités, des frais et des avantages exagérés) donc quelques milliers de hauts fonctionnaires doivent subir une baisse de leurs revenus et pour une petite partie, une baisse très importante et plus ou moins forte en descendant dans la hiérarchie.

Combien gagne et surtout coûte un général en temps de paix, que fait-il réellement, qu’amène-t-il à la société, quel salaire mériterait-il en étant juste et réaliste ?

Le fait que la République a exagéré, comme la royauté avant elle, en créant des postes où il n’y a trois fois rien à faire mais avec de hauts revenus, c’est pour d’un côté remercier les amis politiques qui vous ont aidés, et d’un autre côté pour tenir à la botte tous les domaines du pouvoir.

En effet toutes ces personnes privilégiées sont bien sûr redevables au pouvoir.

En arrêtant le gaspillage dans les investissements de l’Etat, en rémunérant les fonctionnaires, hauts fonctionnaires, et tous les élus au juste prix, on aura atteint un but.

Toutes ces économies faites rajoutées aux prélèvements fiscaux prévus dans la nouvelle imposition permettront de donner une activité aux millions de chômeurs, qui comme je vous le rappelle remettent tous leur revenu dans l’économie.

Une chose est facile à comprendre, les petits revenus remettent tout dans le circuit, les revenus moyens gardent une part pour l’épargne, ce qui est bien et nécessaire, les gros et très gros revenus gardent une grosse partie pour la spéculation ce qui coûte cher à tout le monde.

En plus ces hauts revenus vont dépenser des sommes importantes dans des lieux où l’argent tourne entre eux et ne revient jamais dans le circuit. Une transparence totale et pas trafiquée comme les rapports de la Cour des Comptes est indispensable dans une démocratie républicaine « capitalocommunismosocialiste ».

Il faut trouver un nom pour cette nouvelle politique qui veut prendre le bon et laisser le mauvais de tous les systèmes déjà essayés.

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Politique
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 17:14

Marchandisation.jpg 

L’EMPLOI – LES REVENUS

 

            Combien de chômeurs en France à ce jour ? Personne ne peut le dire avec exactitude, et pour cause les gouvernements successifs nous prennent pour des cons.

La liste A des demandeurs d’emploi compte environ 3 millions de personnes.

Ne sont pas comptabilisés dans cette liste le million d’autres ayant effectué au moins une heure de travail dans le mois mais qui sont de vrais chômeurs. Ce qui fait donc 4 millions de chômeurs.

Ne rentrent pas dans ces chiffres les personnes en maladie ou ayant plus de 55 ans dispensées de recherche d’emploi.

On peut rajouter à tous ces individus environ 2 millions d’étudiants stockés dans les universités, ce qui porte le nombre réel de chômeurs entre 6 et 7 millions.

Dans le fond on devrait nous dire combien de personnes travaillent réellement en France, c’est-à-dire au moins 35h/semaine, tout au long de l’année.

On nous explique qu’il faudrait de la croissance pour créer des emplois.

La croissance c’est quoi ?

En résumant, c’est la production de richesses consommée par les populations mais là pas de bol, la croissance n’est pas chez nous mais en Chine, en Inde ou au Brésil. La main d’œuvre y étant moins chère le capitalisme délocalise et fait fabriquer les biens de consommation dans ces pays.

La France qui a connu de belles années avec une balance du commerce extérieure bénéficiaire subit depuis quelques années un déficit important de cette dernière.

Si la demande intérieure s’écroule suite à une baisse des revenus des habitants et si l’on vend moins à l’export, la croissance est atone et la récession s’installe. Ce qui entraîne immanquablement une baisse des recettes de l’état et qui va grossir fortement la dette et qui à terme peut entraîner la faillite.

Ou il faut une augmentation des impôts mais si par idéologie on ne prend pas l’argent où il coule à flot (chez les riches) mais que l’on taxe les masses populaires le pouvoir d’achat va encore diminuer et aggraver la récession.

Le cercle vicieux a commencé : moins de recettes et la dette dont le remboursement (qui aujourd’hui est l'un des plus gros poste de dépense) augmente de plus en plus, cela ne peut pas durer. Si l’Etat n’avait pas une dette si importante, le budget servant au remboursement de celle-ci et au paiement des intérêts, pourrait servir en améliorant les services publics à créer des activités pour un très grand nombre d’individus.

Il faut absolument effacer cette dette très rapidement par tous les moyens possibles.

Cesser les gaspillages et demander un effort à tous les français selon leur moyen afin de stopper cette hémorragie. Lorsque cette charge insupportable (à qui profite les intérêts de la dette ?) n’existera plus, le ciel sera dégagé et l’ambiance plus sereine.

Qui paie ses dettes s’enrichit.

 

            A l’heure actuelle, compte tenu de la mondialisation du commerce mais surtout de la mondialisation des capacités de production et selon la solvabilité des consommateurs sur la planète dans un monde capitaliste où seule la rentabilité prime, de nombreuses productions sont faites dans les pays où la main d’œuvre est la moins chère. La mécanisation, la robotisation, l’automatisation produisent de plus en plus de biens sans le travail de l’homme.

Même en Chine où  le coût du travail est très bas, la mécanisation va produire du chômage. Quand on invente grâce à la recherche, des machines, des robots capables de multiplier les productions par 100 ou plus on crée de nouveaux emplois mais en même temps on en supprime 10 à 20 fois plus.

Donc à un moment et c’est le cas aujourd’hui, on produit 10 fois plus de richesses avec 1 millions de fois moins de salariés. La redistribution se faisait par les salaires et le monde ouvrier pouvait consommer.

Plus il y a de mécanisation et donc plus il y a de chômeurs dans une économie capitaliste et moins il y aura de consommation des masses solvables.

Dans ce contexte si on veut augmenter le volume de la consommation il faut diminuer les prix, ce qui a été fait par exemple dans l’agroalimentaire.

Le panier de la ménagère dans les années 1950-1960 représentait environ 50% des ressources des familles, aujourd’hui pour le même poste on est à 12%. C’est bien pour cela que l’on mange beaucoup de merde. Mais à un moment on ne peut pas aller plus bas et là tout se grippe.

Un pays riche dans lequel il y a de plus en plus de pauvres voilà ce qu’apporte l’économie purement capitaliste. Une économie saine c’est le plein emploi.

Comme vous pouvez le constater, la France a un cancer et comme pour tout cancer plutôt on interviendra plus on aura de chance d’éviter le pire.

En partageant mieux les richesses produites on va pouvoir créer des activités non capitalistes dans les services publics (la santé, l’éducation, l’écologie, l’aide aux personnes, etc. …) et cela pour le bien de TOUS.

Même les plus riches aujourd’hui à qui on va prendre une part plus importante de leurs revenus s’en trouveront mieux.

Cela va soulager leur conscience, pour ceux qui en ont une et qui devaient avoir honte de leur fortune par rapport à ce qu’ils amènent à l’humanité.

Qu’un Zidane qui a gagné en dix-douze ans des centaines de millions d’euros, c’est-à-dire ce qu’un ouvrier du bâtiment, de l’industrie ou du commerce mettrait plus de trois mille ans à gagner. C’est de la folie furieuse ! Je ne veux pas stigmatiser Zidane car il n’est pas le seul et d’autres stars, et d’autres inconnus des affaires sont plus ou moins dans le même cas.

Un Newton, un Pasteur, un Einstein, pour des gens connus ou tous les bâtisseurs des plus beaux bâtiments de France, ou tous ces artisans, ces ouvriers qui donnent leur vie pour que chacun soit mieux, combien mériteraient-ils par rapport à ces pseudos vedettes bonnes a pas grand-chose, à ces grands patrons qui sans le savoir des ingénieurs et de leurs salariés sont bons à rien, à ces grands financiers, disons plutôt usuriers, traders et compagnie, qui eux sont moins que rien, rien que des parasites qui nuisent gravement à la santé de la société.

L’oisiveté, mère de tous les vices, indemnisée avec des cacahuètes ne peut produire que du mal-être, du désespoir, et fatalement de la délinquance, de la violence.

L’être humain a besoin d’une activité pour son équilibre et son épanouissement. Aussi en encadrant le marché capitaliste qui peut représenter une part des activités humaines et créer avec les richesses produites des activités humaines d’entraide et de service. Ces emplois amèneront une qualité de vie à tous, ce qui est également une richesse.

Il faut établir une échelle des revenus à définir, exemple : de 1 à 20, l’échelon 1 devant permettre à chaque individu d’assumer son fondamental sans souci.

Le fondamental c’est : un logement décent, pouvoir se nourrir normalement, se chauffer et avoir un accès minimum au loisir.

 

On peut estimer en 2011 autour de 1200€ nets par mois le revenu de l’échelon 1. L’échelon 20 permettrait d’avoir des revenus 20 fois plus élevés avant d’arriver au seuil marginal d’imposition.

Au-delà de ce seuil, les revenus seront imposés à 80% puis progressivement à 100% lorsqu’on atteint 40 fois l’échelon 1.

Pour mettre en place cette vraie et juste réforme, un nouveau barème fiscal sera créé.

 

LES IMPOTS : suivre un raisonnement simple mais juste et efficace ; prendre l’argent où il est. Arrêter le gaspillage de l’argent public et revoir le train de vie de l’Etat. Faire payer moins d’impôts et surtout moins de charges aux entreprises qui ne dégagent pas ou peu de bénéfices. Par contre faire un barème progressif pour les sociétés et les personnes qui gagnent beaucoup d’argent. Ne pas avoir peur de la fuite de quelques individus qui de toute façon dépensent leur fortune ailleurs et qui seront taxés sur leurs gains en France.

Dans chaque domaine le bon sens, la simplicité, le réalisme et la justice doivent servir aux décisions. Bannir la démagogie, la création de privilèges, l’intérêt personnel, le correct à tout prix, le moralisme partisan et surtout le fric à tout prix.

L’argent doit rester un moyen d’échange et non être une fin en soi pour bouffer les autres.

Proposer un statut spécifique aux femmes qui le désirent à savoir : dès la naissance du premier enfant les femmes qui le désireront, pourront opter pour un statut qui leur permettra d’avoir le revenu de l’échelon 1 pour élever leurs enfants.

Elles pourront arrêter ce statut dès que l’enfant aura 4 ans pour retourner dans le monde social

 

 

 

 

 

 

FINI LE CHOMAGE !

 

Pôle emploi aura deux missions :

 

Première mission : en relation avec chaque ministère, lister tous les emplois qui peuvent être créés parce qu’ils correspondent à une nécessité ou à une attente de la population. Chaque emploi aura une classification dans l’échelle des revenus.

 

Deuxième mission : évaluer chaque individu sans emploi dans ses compétences, ses capacités, ses possibilités et leur proposer une activité tenant compte de tous ces critères dans les postes disponibles. Aucun refus ne sera accepté.

Soit une personne est jugé inapte au travail pour maladie ou invalidité et entrera dans le cadre de la sécurité sociale, soit elle sera obligée d’accepter l’emploi proposé.

Une personne sans emploi jugée apte qui refuserait le poste proposé ne touchera aucune indemnité ni allocation d’aucune sorte. Si l’on choisit la marginalité on l’assume.

 

Donner un emploi à tous cela semble impossible, voire utopique, et bien non cela est possible, cela est normal, cela est indispensable. Quand on additionne les indemnités versées aux chômeurs, les minimas sociaux, les cadeaux faits aux entreprises, l’argent mis dans des plans foireux pour l’emploi, plus toutes les économies faites (combien coûte la délinquance, la déprime, les dégradations écologiques, les réparations), plus tout l’argent qui repart dans l’économie, on se rend compte qu’il est vraiment possible de donner une activité à tous les humains en âge et en moyens d’en avoir une. L’économie ce n’est pas seulement faire du fric mais avant tout une bonne gestion des richesses produites. La qualité de vie c’est important et l’Etat la doit à son peuple et pas juste à ses privilégiés.

 

L’âge légal de départ à la retraite sera de 60 ans, avec des abattements pour ceux qui n’auront pas les trimestres prévus. Par contre la possibilité pour tous de rester jusqu’à 65 ans et plus s’ils le désirent et s’ils sont aptes.

Le minimum vieillesse sera de 1000€ pour les personnes qui auraient une retraite inférieure à cette somme. La différence entre la retraite réelle et le minimum vieillesse sera remboursé à l’Etat par la succession lors du décès.

Le problème des retraites : la solution n’est pas d’allonger l’âge de la retraite vu qu’il y a un nombre impressionnant de jeunes au chômage et l’oisiveté relative du 3ème âge est moins néfaste et surtout moins dangereuse pour la société.

Ni d’augmenter sans arrêt la durée et le montant des cotisations. Ce qui en plus de ne pas dégager de postes deviendra insupportable pour les cotisants.

La solution c’est d’être juste, pragmatique et courageux.

D’abord revoir le montant des retraites : deux choses ne collent pas dans le calcul des retraites :

 

            - 1 : que ce soit un pourcentage qui soit pris en compte pour en définir le montant. Déjà lors d’une augmentation de salaire au pourcentage on creuse l’injustice.

Exemple : imaginons une augmentation de 10% des salaires dans une entreprise.

L’ouvrier de base qui gagne 1000 euros nets par mois aura une augmentation de 100 euros soit un nouveau salaire de 1100 euros, le cadre qui avait 3000 euros passera à 3300 euros et le cadre supérieur à 10 000 euros lui recevra 11 000 euros. Si le cadre et le cadre supérieur doivent recevoir une augmentation plus élevée pourquoi pas, mais pas dans ces proportions car cela augmente les fossés et aggrave l’injustice.

Tout le monde peut comprendre que si l’on donne 100€ à l’un et 1000€ à l’autre cela n’est pas cohérent. Appliquer ce système pour les retraites à la fin d’une carrière qui a déjà subit le préjudice explicité ci-dessus n’est pas juste.

 

            -2 : Une retraite est donnée à une personne qui n’aura plus d’activité et n’amènera plus rien à l’entreprise ou à la société.

Quelque part à ce niveau-là tous les retraités sont égaux. L’ouvrier, le cadre, le cadre supérieur, n’ont plus de différences de compétences pour rien faire.

A l’heure actuelle alors que les jeunes maçons, couvreurs, toutes les professions pénibles et les autres gagnent entre 1000 et 2000 euros par mois certains retraités touchent pour ne rien faire 5000, 10 000 euros (en plus les personnes ayant de grosses retraites ont durant leur vie eu de gros salaires et sont donc bien équipés dans tous les domaines, logement, mobilier, etc.) cela ne rime à rien.

Vouloir prendre encore plus aux jeunes et à ceux qui sont dans la force de l’âge et qui ont besoin de s’équiper et d’élever leurs enfants, c’est tout simplement absurde.

Pour être réaliste, et même si cela fait grincer les dentiers de certains égoïstes, il faut baisser les retraites au-dessus de 5000 euros et fixer un plafond à 10 000 euros par mois.

Comme pour les revenus il faut mettre en place une échelle des retraites de 1 à 10.

Le niveau 1 étant le minimum vieillesse à 1000 euros mensuels et le niveau 10 à 10 000 euros.

Quand on entend que des PDG ont négocié des retraites de 700 000 euros par an alors qu’ils sont déjà blindés en patrimoine, cette somme incroyable pour regarder les autres se tuer au travail, c’est carrément abject et ils devraient passer devant la justice pour détournement de fonds publics.

Bien qu’il soit évident qu’un retraité n’en fait pas plus qu’un autre retraité – quel qu'ai été son statut avant – il ne faut pas que la baisse de revenus affecte exagérément le train de vie.

Pour être pragmatique et raisonnable les forces vives du pays, celles qui sont en train de créer des richesses, ne peuvent pas être sous-payées par rapport aux retraités à qui tout le monde doit le respect mais qui sont désormais en vacances.

Chaque salarié peut tout au long de sa carrière épargner pour se constituer une meilleure retraite.

En instaurant cette justice qu’aucun gouvernement n’ose mettre en place et n’ose même pas évoquer, de peur des sanctions électorales, le but sera atteint. S’il manque du financement il faudra le prendre sur les revenus du capital.

J’ai moi-même 60 ans, j’ai été ouvrier et chef d’entreprise et je pense que la très grosse majorité des seniors et plus ont une certaine sagesse, une vraie intelligence et du cœur, qu’ils sont aptes à comprendre une mesure juste, même ceux qui ayant une retraite supérieure à 5 000 euros et qui seront donc touchés.

Les quelques grincheux égoïstes concernés qui pousseraient des cris d’avidité devront faire avec pour le bien de la majorité.

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Société
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 17:21

LA JUSTICE ET LE PARTAGE UN MARIAGE D'AMOUR


cartegeographie-76572.jpg

            Après cette étude succincte des différents régimes politiques connus, il est évident qu’il faut inventer une nouvelle gouvernance. Son nom n’est pas très important mais son programme doit prendre le meilleur de ce que les sociétés ont déjà essayé et d’y rajouter les connaissances d’aujourd’hui.

Ce programme doit s’inscrire dans une constitution qui servira à gouverner en toute transparence d’abord la France, car il faut commencer quelque part, mais ensuite l’étendre à la planète.

Comment supprimer les guerres sur la terre, en supprimant la cause des conflits. Le monde doit devenir rapidement un pays unique avec une langue universelle et des valeurs morales communes.

Avec les nouvelles technologies et les moyens de transport actuels, la terre est en fait un petit pays. Pour se déplacer d’un bout à l’autre de la planète il faut moins de 24h.

Il y a deux siècles il fallait 8 jours pour faire Bordeaux-Paris. En France on nous parle d’Europe mais en réalité il faut déjà penser Monde.

La mondialisation s’est déjà imposée dans plusieurs domaines tels que l’économie.

L’ONU doit donc être totalement modifiée et devenir un vrai gouvernement mondial avec une constitution qui lui donnera la légitimité, l’autorité pour diriger la planète.

Une chose très importante est de se décider pour une langue universelle. Des hommes y ont déjà pensé, à preuve l'espéranto mais que personne ne parle.

Là il faut faire un choix, l’anglais pourquoi pas, vu que cette langue a pris une avance certaine au niveau international.

Le choix étant fait, enseigner cette langue universelle dans toutes les écoles de tous les pays du monde, et l’étranger qui fait tant peur ne sera alors plus étranger. Dans certaines régions, dans certains quartiers en France il y a un vrai cosmopolitisme.

Quand toutes et tous parlent le français, qu’il n’y a plus la barrière de la langue, on s’aperçoit que l’on a souvent autant, voir plus d’affinités, avec des personnes d'origine étrangère  qu’avec d’autres français pur jus.

Si l’on ose imaginer que tous les états du monde n’étaient plus que des départements du pays Terre (tous des terriens) un grand pas vers la fraternité serait fait.

Que seraient la Creuse ou la Nièvre sans la France ?

Plus d’armées nationales et les budgets astronomiques alloués aux militaires représentant des centaines de milliards d’euros pourraient servir à développer et donc à localiser les populations les plus défavorisées.

L’eau, élément vital à la vie, la salubrité, le logement digne de ce nom, la nourriture en suffisance, tout cela deviendrait possible pour tous les terriens et de suite.

Comme il faut commencer un jour à un endroit tout projet, je vous propose d’entamer ce changement en France en 2012. La France a tous les atouts pour être la pionnière dans cette évolution. En effet, comme beaucoup de pays riches, la France a déjà intégré dans sa mentalité l’entraide nécessaire des régions, des départements riches envers les plus pauvres.

En résumant, une nouvelle politique doit être mise en place pour un avenir meilleur pour tous les Français, pour tous les humains.

Cette politique doit tenir compte des réalités de la nature qui nous entoure, des besoins fondamentaux de chaque être humain et des échecs des différentes politiques déjà mises en œuvre. Fixer des buts à atteindre pour une civilisation digne de ce nom.

La France pour un tas de raisons, géographiques, historiques, philosophiques, économiques, peut dès 2012 aider à la voie du changement et entraîner dans son sillage la révolution universelle nécessaire au mieux vivre de tous les terriens. Toute vie sur terre a besoin du contexte le plus favorable possible pour atteindre son épanouissement maximum.

Les révoltes du monde Arabe début 2011 nous montrent que ce changement est demandé par tous. Que l’envie de justice et d’une vie digne sont des demandes universelles.

Les gouvernements français de ces dernières années et pire encore celui en place aujourd’hui, qui ont eu des relations très fortes et amicales avec les dictatures arabes (lieux préférés de leurs vacances) se déjugent et renient sans scrupules leurs amis d’hier.

Sarko « one » fait des communiqués disant qu’il est avec les peuples. Dieu sait si on a des images où il embrasse ces dictateurs, les prend dans ses bras, sourit, il est heureux quand il les voit. Mais qui, dites-moi, peut encore accorder le moindre crédit à cet énergumène. Sa mère peut-être, car il restera toujours son enfant. Mis à part elle, même lui doit quand même se dire : « merde je fais tout faux ! ».

Si l’on prend la liste des ministres et du premier d’entre eux, cela  représente pratiquement 80% d’erreurs de casting, c’est-à-dire le même pourcentage de fautes que dans ses actions personnelles. Si il ose se représenter en 2012, soit il a un culot de ouf, soit il est inconscient, soit il a un très grave problème mental.

Pour l’être humain en 2012, s’il veut aller vers un monde meilleur, ce qui est vital, après une réflexion cartésienne, c’est d’améliorer pour tous les conditions de vie qui font notre quotidien mais aussi notre avenir.

Avant tout pouvoir assumer ses besoins fondamentaux (le logement, la nourriture, la sécurité, le droit à l’activité) avec dignité et ensuite permettre à chacun d’exprimer ses qualités, ses aptitudes pour la prospérité de tous.

Aussi je vous le dis, il est plus que temps de changer la classe politique.

Nos femmes et hommes politiques ne sont pas vraiment mauvais, surtout individuellement, mais le bilan est là, sans appel. Soit ils sont vraiment incompétents pour gérer un pays à long terme, soit ce sont de vrais menteurs et magouilleurs ou au pire les deux à la fois. Entre la connerie qui atteint des sommets ou l’incompétence inavouée, je me demande ce qui est le plus grave.

J’ai bien conscience et je comprends que les gens de toutes classes sociales aient peur d’un changement profond, mais il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

Plus le fossé des inégalités se creuse, plus la misère et le désespoir s’installent, plus la délinquance augmentera et la sécurité sera remise en cause.

Ne voulant pas faire de communisme il ne s’agit pas de tout prendre aux nantis mais d’augmenter leur participation au bien-être général.

Après avoir établi un diagnostic sur la santé de l’état français et pour sauver une majorité de françaises et français de la misère il faut mettre en place une politique efficace, courageuse et juste.

Les vrais changements à opérer rapidement mais avec sérénité et réflexion doivent aboutir à une société dans laquelle chacun puisse trouver sa place dignement.

L’application des mesures nécessaires pour atteindre cet objectif doivent être précisées dans un programme de gouvernance.

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Société
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 16:43


                             Les anciens régimes à la poubelle!

 

 anacyc11

LA MONARCHIE :

Le titre de roi ou d’empereur n’est ni plus ni moins qu’une dictature exercée par un homme ou une femme et transmise de fait à sa lignée.

Cette dictature octroie à un petit cercle familial et à quelques individus des titres et des privilèges totalement exorbitants et injustifiés. La royauté et la noblesse ont longtemps cru, et certains le croient encore aujourd’hui, qu’ils étaient des êtres supérieurs. Si certains d’entre eux étaient corrects et respectables la très grosse majorité était dépourvue d’intelligence et incapable. VIVE 1789 !

 

Avantages : pour les peuples aucun.

 

Inconvénients : énormes ; aucun partage des richesses, injustice notoire et décadence assurée. Aujourd’hui encore il y a des personnes, et pas n’importe lesquelles, qui admirent Napoléon.

 

A celles-ci je rappelle les millions de morts de l’armée Napoléonienne et des rangs ennemis ainsi que des civils. Mais bien sûr vu de loin et de haut, comme un enfant qui joue avec des soldats de plomb, l’imaginaire peut prendre le dessus.

L’histoire est ce qu’elle est, le destin collectif s’accomplit. Est-il besoin de glorifier les responsables de millions de morts sans parler de toutes les souffrances vécues dans un tel contexte !

De plus la monarchie qui crie « le roi est mort vive le roi », c’est-à-dire que lorsqu’un souverain meurt c’est l’héritier qui prend la succession. Cet héritier peut être nul, bon à rien ou même taré, et cela s’est vu, il prend tout de même le pouvoir et va diriger la destinée d’un peuple.

C’est une aberration totale. La couronne d’Angleterre qui n’a plus de prérogatives politiques aujourd’hui est encore là comme un symbole. Cette famille royale inutile, bonne à rien, vit sur le dos du peuple anglais comme un parasite sur un autre corps. Cela coûte tout de même plusieurs centaines de millions d’euros par an à ce peuple.

Conclusion : la monarchie aidée par l'église maintenait le peuple dans la misère, c'est un ancien régime qui a fait son temps depuis longtemps. La monarchie inscrite dans le passé ne peut en aucun cas être une solution d'avenir.

 

 

 

LA DICTATURE :

 

C’est exactement comme la monarchie sauf que le début de la lignée commence par la prise du pouvoir de force, par un putsch, un coup d’état, par un homme, une femme ou un groupe d’individus qui va appliquer un régime totalitaire et essaiera de refiler le bébé à celui qu’il désignera comme héritier.

Conclusion : la dictature encore plus vicieuse que la monarchie, elle ne doit plus avoir sa place dans les gouvernances futures.

 

 

Les modèles économiques à réinventer:       

 

 

LE CAPITALISME :

 

En schématisant c’est l’individualisme poussé au summum de l’égoïsme.

En affaire il n’y a pas de sentiments. Et surtout si l’on peut faire beaucoup d’argent, quitte à ce que ce soit au détriment de la santé publique, au détriment de l’environnement ou encore de la morale il n’y a pas d’hésitation. Les catastrophes engendrées par cette avidité se mesurent souvent des années, voire des décennies plus tard.

Le capitalisme ne tient  aucun compte de l’humain, mais juste du profit qu’il peut générer.

C’est la loi du plus fort et du plus magouilleur (délits d’initiés, pots de vin, trafic d’influence, corruption, détournements de fonds, etc. …).

Appliqué comme une doctrine le capitalisme est responsable des problèmes écologiques majeurs, de la précarité des peuples et de graves dangers pour la santé publique, ainsi que de la délinquance.

Depuis que le capitalisme est devenu purement financier, c’est-à-dire entre les mains des actionnaires et des banques, le peu de moral qu’il pouvait y avoir, par le biais de certains patrons (pas tous mauvais) a disparu. Une mauvaise redistribution mais qui avait le mérite d’exister, se faisait par les salaires.

Aujourd’hui on délocalise, et cette redistribution profite à des chinois, des indiens, ou autres peuples qui après tout sont nos frères, et si cela les sort de la misère comme ce fut le cas pour nos arrières grands-parents (rappelez-vous l’époque de Germinal), tant mieux.

S’élever contre la délocalisation c’est faire preuve d’un égoïsme . N’importe quel humain qui est patron et qui peut gagner plus en faisant faire ses produits en Chine le ferait.

Chacun de nous, lorsqu’il fait un achat ne cherche-t-il pas le meilleur prix !

Non seulement la délocalisation temporaire pour certaines marchandises est normale mais c’est un bien pour une grande partie de l'humanité, qui a le droit de sortir de la misère

Le vrai problème c’est la mécanisation, c’est la production de biens et de services sans le besoin de l’homme, car là, il n’y a plus de redistribution ni d’activités pour de nombreux individus d'ici et d'ailleurs.

Des socialistes avaient un moment imaginé de taxer les machines. Cela prouve qu’ils avaient conscience du problème. Par contre cette mesure, telle qu’elle était annoncée, était une pure connerie. Une de plus me direz-vous !

En effet, une usine peut avoir des chaînes de production automatisées, mais combien de temps vont-elles tourner, quelles productions vont-elles sortir, tout cela ne peut être prévu à l’avance et donc taxé juste par le fait d’être équipée. Par contre imposer plus fortement les sociétés qui pour le même bénéfice emploient dix ou cent fois moins de salariés semble plus judicieux. Car là on aura non pas taxé l’outil, mais la production de l’outil, ce qui est plus réaliste et plus juste.

Imaginez deux grandes entreprises qui font toutes deux un milliard d’euros de bénéfices, l’une avec dix mille salariés, l’autre avec cinquante mille.

Il serait donc raisonnable de taxer plus celle  employant le moins de main- d’œuvre car lses bénéfices proviennent ou d’une marge beaucoup plus importante ou du gain de productivité dû à la mécanisation.

 

Les inconvénients : sont très nombreux et très graves, s’il n’est pas contrôlé strictement et régi par une réglementation sans failles.

 

Les avantages : sont peu nombreux mais ils existent. L’individualisme c’est la liberté qui est indispensable pour se sentir bien. La créativité ; lorsqu’une personne peut prendre des initiatives sans être commandée par un système elle va être inventive et se surpasser. Le dynamisme, la vitalité pour arriver au but sont décuplés par l’appât du gain. Regardez la recherche, sans argent elle n’avance pas.

 

Conclusion : encadré par des règlementations très strictes, des contrôles permanents et ponctionné fortement pour répartir les richesses, le capitalisme peut correspondre à une part des activités humaines. Nier qu’il y a un marché n’est pas réaliste. Mais dire qu’il faut laisser le marché faire les choses, c’est inconscient et criminel.

Un marché c’est les besoins et les envies des humains.

 

Les besoins : vérifier leurs réalités et les réglementer pour ne pas nuire à l’environnement.

 

Les envies : elles peuvent être naturelles et légitimes mais certaines sont déclenchées et totalement futiles et nuisibles. Interdire déjà toutes les publicités mensongères, manipulatrices, s’attaquant à l’inconscient du consommateur. La réclame oui ! J’ai un produit à vendre, je vous le montre, j’argumente sur l’intérêt de l’acheter, sans mensonges.

Pas de formule choc ni de femmes nues pour vendre n’importe quoi. Interdire les pubs sur le sexe qui ne servent qu’à prendre de l’argent à de pauvres gogos en manque total et éventuellement d’exciter un taré qui risque en étant frustré de commettre des agressions sexuelles.

Les publicitaires ont beaucoup d’idées, il faudrait que cette créativité serve à autre chose que de pousser les consommateurs à acheter des produits dont ils n’ont ni besoin ni vraiment envie et qui peuvent nuire gravement à la santé financière. La pub aujourd’hui et la spéculation financière sont deux maux très néfastes du capitalisme.

LE COMMUNISME :

 

Cela part d’un bon sentiment, mettre tout en commun et tout partager au même niveau, cela semble être juste. Le communisme a échoué partout où il a été mis en place, particulièrement à l’est. L’URSS c’est fini.

 

Les avantages : ils sont nombreux ; la santé, l’éducation, les transports collectifs entièrement gratuits pour tous et d’autres services utiles mis à la portée de chacun c’est très bien et même nécessaire. L’homme doit vivre avec ses congénères et il y a donc beaucoup de choses qui doivent être mises en commun et auxquelles tout individu doit avoir accès. Chaque humain en âge et en capacité de travailler doit avoir droit à une activité rémunérée.

 

Les inconvénients : avec le recul on peut les dénoncer. Le manque de liberté a tué la créativité et le dynamisme. L’habitat essentiellement collectif, en plus d’être monotone et triste s’intègre mal dans la nature et ne permet pas aux habitants de montrer leur diversité. En voulant mettre tout le monde au même niveau on tue la vitalité, et le laxisme voir la déprime prennent le dessus.

La nomenklatura a abusé comme tout pouvoir et s’est octroyée des privilèges qu’elle refusait au peuple et qui était contraire à son discours.

La dictature du prolétariat est une aberration d’une rare stupidité.

 

LE SOCIALISME :

 

A priori c’est du communisme très allégé, je dirais même trop allégé. En fait ce qu’on appelle socialisme en Europe c’est du capitalisme avec un peu de charité. Les socialistes français ne veulent pas partager mieux le gâteau mais simplement donner plus de miettes.

 

Les avantages : un peu moins pire que le capitalisme libéral.

 

Les inconvénients : dirigé par des personnes qui ont un peu honte d’être mieux loties que le peuple, le socialisme a montré lorsqu’il était au pouvoir qu’il était totalement incapable de réformer vraiment le fonctionnement de la société. Les socialistes ne veulent pas lâcher leurs privilèges. Même s’ils sont moins gourmands que la droite, ils aiment bien le caviar.

Là je parle des dirigeants socialistes et non des gens qui ont des idées socialistes.

Ces dirigeants ont tous des égos surdimensionnés et avec leurs 15 000 courants d’idées ils ne sont d’accord sur rien entre eux. Ce que l’on peut dire pour finir c’est que le parti socialiste est à droite par rapport à ce que représente le terme « gauche » dans l’imaginaire des français.

LE PARTI SOCIALISTE EST UN LEURRE DE LA REPUBLIQUE POUR ATTRAPER LES ELECTEURS PAR TRAITRISE.

Les appélations d'origine NON controlée: revoir le cahier des charges pour obtenir le droit à ces appélations afin de ne pas tromper les peuples..

 

LA REPUBLIQUE :

 

Voilà un régime dont le nom sonne bien.

Hérité de la révolution après la chute de la royauté, la république est capitaliste, voilà un fait indiscutable et ceci depuis deux siècles.

La royauté : c’était le roi plus la noblesse avec le clergé.

La république : c’est le président qui vit mieux qu’un roi avec les élus, plus la haute bourgeoisie (les nouveaux privilégiés).

La différence entre les deux existe mais elle est très minime. Il est vrai que la république a promu quelques valeurs qui ont eu leur raison d’être mais qui depuis un certain temps ne sont plus valables.

-                     La nation : ce qui mène au nationalisme, donc au rejet de l’autre.

-                     La patrie : la guerre de 14-18 est révélatrice de ce que la république appelle le patriotisme. Des chefs (gouvernements plus généraux) complètement tarés, complètement à l’abri et menant une grande vie alors que le peuple déguisé en soldat subit une vraie boucherie dans les tranchées, et tout ça pour rien.

-                     L’école pour tous : mais à deux, voire trois vitesses avec des écoles privées et des grandes écoles réservées aux plus favorisés.

-                     La justice : à dix vitesses ! Sans aucune indépendance. Le parquet aux ordres direct du gouvernement, la magistrature, les juges, dont tous les postes importants sont nommés par le pouvoir. De plus les juges peuvent être à tout moment mutés ou dessaisis de leurs dossiers. Personne n’est plus dupe de ce qui se passe dans la justice. Les affaires Woerth sont un des exemples scandaleux de l’intervention du pouvoir dans les affaires judiciaires.

 

Conclusion : la droite se dit républicaine, les socialistes, les communistes et le front national se disent républicains et tout ce monde-là se lance sans arrêt des saloperies à la figure. Alors c’est du cinéma ?

 

LA DEMOCRATIE :

 

Voilà un mot qu’il est beau mais qui ne veut plus rien dire. La démocratie serait la panacée, le régime idéal. La plus grande démocratie serait les États-Unis et là, l’idéal s’envole immédiatement. Le capitalisme ayant honte de son visage et ayant compris la mauvaise image qui se dégage de cette appellation a trouvé un subterfuge avec le mot démocratie.

Il n’y a à l’heure actuelle aucune démocratie digne de ce nom sur notre planète.

Une vraie démocratie aurait l’avantage d’amener un équilibre dans les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires. Quand on pense aux pays qui s’annoncent comme démocratiques avec aux extrémités les USA et l’ancienne RDA, vous voyez le grand écart. La démocratie ne définit pas les politiques économiques, sociales, écologiques, etc. …

Conclusion : cela reste un beau mot de la Grèce antique dont n’importe qui s’empare et qui à lui tout seul ne mène à rien.

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Politique
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 08:27

  religions.jpg

 

 

 

 

 

LES RELIGIONS :

 

Toutes les religions, et surtout les trois principales monothéistes ont un pouvoir sur les masses et ont toujours été impliquées fortement en politique.

Que ce soit le judaïsme, le christianisme ou l’islam, ces religions ont toujours plus ou moins, selon les époques et les endroits, influé sur la politique.

L’être humain, de par sa conception même , du fait qu’il dispose d’un cerveau plus complexe que les autres animaux, qu’il soit capable de réflexions abstraites, d’imagination, de se projeter dans l’avenir et surtout de savoir qu’il peut souffrir et qu’il va mourir, a besoin de spiritualité, qu’elle soit religieuse ou philosophique pour affronter la vie et rechercher de l’espoir.

A la base ces trois religions prônent la bonté, le partage, l’amour du prochain et édictent des commandements avec lesquels tout le monde ne peut être que d’accord.

Mais dans leurs écrits plus insidieusement, on trouve aussi des menaces et pas n’importe lesquelles ; outre l’enfer pour l’éternité pour ceux qui ne suivraient pas à la lettre ce qu’on leur dicte, mais cela pour après la mort (si ça ce n’est pas vicieux et sadique alors ?).

Mais bien sûr du temps du vivant il y a aussi des punitions terribles prévues pour les impies et les mécréants. Cela va des pénitences morales et physiques jusqu’à la torture et l’assassinat. Tu ne tueras point, sauf si tes chefs religieux te l’ordonnent.

 

Les avantages : Le spirituel crée une morale admissible par tous avec des valeurs simples et justes afin que la civilisation avance dans le bon sens.

 

Les inconvénients : Ils semblent nuls et n’apparaissent que lorsque les dirigeants des différentes religions sont intégristes, menteurs, autocrates, mégalos. Les églises des principales religions ont des textes sacrés qui leur servent de référence pour les doctrines qu’elles prêchent. Malheureusement ces textes écrits par des hommes avaient pour but d’impressionner et de soumettre les masses. Alors, afin d’arriver à ce but et certainement croyant bien faire, les écrivains de ces textes ne se sont pas gênés pour affabuler, raconter à leur sauce des invraisemblances et des mensonges.

La Bible, le Coran, la Thora, etc. ont pendant longtemps joué leurs rôles.

Encore aujourd’hui, l’inculture étant toujours trop présente de très nombreux individus croient à ces balivernes. Les dirigeants intégristes de toutes ces églises se servent de ces écrits et de la crédulité humaine pour pousser les peuples les uns contre les autr

L’islam va jusqu’à promettre 14 vierges au paradis des cons à tout musulman qui supprimera les mécréants désignés par elle.

Le christianisme va également fort dans les promesses post-mortem ; rien que la vie éternelle si tu as bien suivi ses règles.

Le judaïsme, avec ses ultras, nous rappelle très souvent la Shoah, et personne ne peut nier les crimes et atrocités nazis.

Mais lorsque le pouvoir intégriste du judaïsme agit comme il le fait en Palestine, c’est-à-dire tue des civils, des femmes, des enfants et avec des armes terribles (des balles spéciales et des gaz), cela le décrédibilise car il montre quelque part qu’il est également capable du pire. Tu ne fais pas à ton prochain ce que tu lui reproches de t’avoir fait. Après le mur des lamentations le mur de la honte !

L’islam intégriste menace sans arrêt avec des fatwas et promet la mort à tous ceux qui oseraient ne serait-ce que critiquer cette religion.

Le christianisme a fait ses exactions en son temps avec les croisades et l’inquisition.

En France en 2011 la religion majoritaire est le christianisme, principalement avec les catholiques.

Le catholicisme est majoritaire en baptêmes mais pas en pratiquants ; les églises sont vides et c’est « heureux ».

Grâce aux sciences et à l’évolution culturelle et sociale, l’athéisme et l’agnosticisme (je crois en Dieu où en la nature mais pas à la religion) ont commencé à s’imposer aux masses.

Je pense que dans l’islam et le judaïsme le même phénomène de désaffection pour la pratique religieuse se produit.

Il faut bien le dire toutes ces religions, ainsi que celles non citées ici, comme l’hindouisme, l’évangélisme et même le pseudo-philosophique bouddhisme ne sont ni plus ni moins que des sectes.

Définition de secte : rassemblement de personnes sous influence de gourous les manipulant en faisant des cérémonials débiles, en leur promettant le bonheur pour leur soutirer leur argent et leur dicter leur conduite.

 

Le Pape, les évêques, les curés, les imams et autres rabbins ne sont que des gourous.

Les quêtes, le denier du culte, les dons aux églises ne servent qu’à soutirer de l’argent. L’encyclique du Pape et les directives des ayatollahs, des rabbins, du dalaï-lama dictent les conduites à leurs fidèles.

La preuve est faite que ces religions ne sont que des sectes puisqu’elles en ont toutes les caractéristiques.

Si l’on n’ose pas les nommer ainsi c’est qu’elles semblent avoir beaucoup d’adhérents et avoir du pouvoir. Le mot secte a une connotation péjorative puisque bien sûr tout cela n’est que de l’arnaque. Pour être clair, les religions dans leurs discours humanistes qui plaident pour le respect et l’amour de l’autre, qui plaident pour un vrai partage des richesses, cela nous sommes tous pour.

Le problème des religions c’est que ce sont des icebergs et la partie immergée est beaucoup plus importante et vraiment dangereuse. Le bon côté qui surnage, et la dictature, l’intolérance et l’hégémonisme qui sont cachés.

On se rend vite compte que les religions ont encore pour le moment une influence forte là où il y a de la pauvreté, de la misère et de l’inculture. Pour que les humains arrivent à vivre en bonne intelligence, il faut éradiquer toutes les sectes qui sont de véritables fléaux.

Et la religion telle que nous la connaissons actuellement sera obsolète.

Elle n’était qu’un mauvais remède pour guérir les sociétés de leurs maux.

Il y a des musulmans honnêtes et bons, il y a des juifs généreux et intelligents, il y a des chrétiens altruistes et humanistes et il y a des athées gentils et éclairés.

Tous les croyants ont le même Dieu, des rituels pour l’honorer (la prière et le culte) et les mêmes demandes. « Inch’allah » ou « Si Dieu le veut », du pareil au même. Alors pourquoi se dire chrétien, musulman ou juif ?

En fait toutes les guerres de religion fomentées par les églises ne sont que des conflits pour l’hégémonisme, pour l’intérêt financier, et la suprématie des uns sur les autres, tout cela pour le bénéfice d’une petite caste de dirigeants. Définir les hommes par leur race, par leur confession religieuse ou par leur nationalité ne peut mener qu’à la haine et au conflit. Proposer à tous les humains des valeurs de pensées, de réflexions et de comportements, qui elles seules pourront mener l’humanité à la paix, au partage, au respect, à une civilisation de sérénité.

Vous les peuples, vous les masses, vous qui croyez en Dieu ou pas ne vous laissez plus berner et manipuler. Défendre becs et ongles les positions de vos églises, de vos Etats, contre le bon sens et contre le reste du monde voilà ce qui empêche la paix de régner sur la Terre.

Il ne faut pas interdire la religion, l’URSS l’avait fait et ce fut un vrai échec.

L’humain a besoin de spirituel, qu’il soit philosophique ou religieux peu importe. On peut croire en Dieu ou en la Nature ! Par contre les églises partisanes sont à éradiquer en les laissant mourir de leur belle mort. En ne leur donnant pas un centimes, et en les ignorant totalement.

A priori Yahvé, Allah, ou Dieu ne font qu’un. Donc tous les croyants ont le même et unique Dieu, tous des frères. Pas plus de cathos que de juifs, que de musulmans, tous des croyants dans le même être suprême.

Les musulmans de France réclament des mosquées. Ils n’ont qu’à aller prier dans nos belles églises qui sont vides. Il n’y a pas si longtemps, trois décennies environ, il était impensable que catholiques et protestants fassent leur messe ensemble dans le même lieu.

Et bien aujourd’hui cela se fait sans problèmes et des messes communes sont faites dans une église ou un temple. Et malgré cela ces lieux de cultes sont presque toujours déserts. Pourquoi ne pas inviter les frères musulmans et juifs. Le vrai œcuménisme !

Je respecte et je comprends chaque personne quelle que soit son étiquette communautaire qui croit en Dieu. Mais si l’une d’elle devient partisane et ne prêche que pour sa paroisse en dénigrant ses frères ayant une autre confession, elle renie son Dieu car lui est pour l’amour du prochain.

Ce qui est également bizarre, il n’y a qu’à demander aux pauvres qui font la manche, c’est que ce n’est pas aux sorties des lieux de culte que cela marche le mieux, surtout pas aux sorties des églises. Des personnes vont passer du temps à écouter un gourou qui entre deux délires leur demande d’être bonnes, généreuses, compréhensives, et à peine franchi le seuil de ces lieux saints, elles sont dans l’ensemble le contraire. C’est de la schizophrénie où quoi ?

Les religions rappellent également que la pauvreté, le dénuement et l’humilité te rapprochent du Seigneur.

Et toutes ces masses ne désirent que la richesse, l’opulence et la reconnaissance. Si tous ces pratiquants de culte sectaire se regardaient vraiment en face : Suis-je bon ? Suis-je généreux ? Est-ce que j’aide mes prochains dans le besoin ? Est-ce que je pardonne à ceux qui m’ont offensé ? Suis-je un bon croyant ? Que répondraient-ils sincèrement à toutes ces interrogations.

Les vraies valeurs à défendre, qu’elles nous viennent de Dieu, de la philosophie, ou de l’émancipation, peu importe, doivent être universelles, réalistes et justes afin de permettre à tous les humains de vivre en paix et dans le respect. Le vrai espoir vient du fait que grâce à la possibilité de réguler les populations l’homme n’aura plus besoin d’être son propre prédateur.

Le rejet de l’autre, la peur de l’inconnu, sont dans les instincts de l’humain, ils sont inscrits dans son cerveau primitif. Le racisme et toutes les ségrégations existent.

La meilleure façon de les éradiquer ce n’est pas de faire des lois répressives, qui au contraire des résultats escomptés, risquent de les exacerber.

L’éducation seule peut faire évoluer les choses. La seule répression valable est le blâme de la société pour les individus se laissant aller à ces rejets sans aucune raison valable. La pression de la civilisation pour contenir ces instincts.

Pour changer le comportement inné d’un animal, l’éducation, la patience, seuls permettent un résultat probant. La répression, la violence provoquent l’effet inverse.

Instaurer un débat sur l’identité nationale est en soi un acte de ségrégation et une erreur énorme.

Le nationalisme, fier d’être français, c’est affirmé que l’on peut être con, méchant, bête et que cela n’est pas grave car on est français.

Proposer un débat sur les valeurs qui mènent à l’humanité, à une civilisation où tous les hommes sortiront de l’animalité serait plus judicieux. Les instincts primitifs avaient leur raison d’être dans un contexte où pour la survie, la méfiance était nécessaire.

La nature ou Dieu, a donné à l’homme un cerveau capable de création, d’invention, en contrepartie de sa faiblesse face aux évènements naturels, climatiques, aux prédateurs divers. L’homme nu, sans vêtements, sans armes, sans outils serait voué à disparaître rapidement.

Afin que l’espèce humaine puisse avoir sa chance de perdurer, ce cerveau, qui n’est ni plus ni moins qu’une aptitude pour que cette espèce ait des chances de s’en sortir, lui a été donnée.

L’homme n’est pas plus intelligent que le règne animal mais dispose d’une capacité différente pour sa survie. Les animaux ont dans l’ensemble des capacités suffisantes pour la pérennité de leur espèce et n’ont tout simplement aucun besoin d’avoir un cerveau plus développé.

Etre devenu humain est un stade où l’homme individuellement a éradiqué, grâce à une certaine opulence et à l’éducation, ses instincts purement animal. Tels que : le crime pour prendre à ses congénères ce qu’il convoite (leur nourriture, leurs biens, leurs femmes), le viol pour assouvir ses pulsions sexuelles nécessaires à la procréation.

 

Pour favoriser l’évolution vers une civilisation digne de ce nom il faut tourner la page et remplacer  les églises, toutes ces croyances irrationnelles, démagogues et perverties par une charte universelle de morale rationnelle fondée sur une éthique prônant les valeurs du respect de l’autre, du respect de l’environnement, ce qui est vital pour l’avenir et un partage plus équitable des richesses.

 

Ce que le peuple veut ! Dieu le veut !

 

Le Terrien Universel

 

 

Partager cet article

Published by LeTerrien - dans Société
commenter cet article

Présentation de l'auteur

Prénom : Gérard 

âge : 60 ans  

divorcé et vit seul, domicilié dans la Nièvre, père de 3 filles et plusieurs fois grand-père.

Après des études de comptabilité, j’ai travaillé 10 ans comme employé de bureau dans la sidérurgie, la dernière année de cette période j’étais délégué syndical C.F.D.T.

Après un départ volontaire je me suis dirigé vers la maison individuelle. J’ai créé mon entreprise de constructeur de maisons et suis resté 10 ans dans ce secteur d’activité. Après avoir vendu mon entreprise, je me suis lancé dans le monde du cheval. Un court moment comme éleveur et une dizaine d’années comme cavalier de concours hippique amateur en national 2.

A cinquante ans j’ai cessé le cheval et me suis intéressé à la roulette. Ce jeu qui était réservé à la noblesse aux 17 et 18 ème siècles, pratiqué ensuite aux 19 et 20 ème siècles par la bourgeoisie, s’est democratisé à partir de 1987, année de l’autorisation des machines à sous en France. Au bout de quelques années cette activité a eu raison de mes économies.

Depuis je suis au R.S.A. en attendant une retraite qui sera à priori au-dessous du seuil de pauvreté en France moins de 880 euros, ceci dans quelques mois ou dans 2 ans selon le nouveau président sorti des urnes en mai 2012.

J’ai quitté la Lorraine en 1991 et j’ai beaucoup voyagé en France. Je n’ai aucune aptitude manuelle, mes compétences sont en gestion, immobilier et chevaux. J’aime la littérature et adore la campagne et la vie rurale.

Il y a 1 an j’ai écrit mon 2ème essai politique. L’exercice d’écriture me plait vraiment beaucoup et je suis persuadé que les humains capables du pire pourraient faire mieux pour que la vie sur terre soit moins précaire pour tous les terriens, en appliquant réellement les valeurs qui aujourd’hui ne se retrouvent que dans les discours. Alors que les actes des dirigeants ne servent que les intérêts d’une petite caste de privilégiés.

C’est pourquoi j’ai créé ce blog pour diffuser des idées concrètes qui peuvent sembler utopiques au vu de la facilité déconcertante avec laquelle les masses se laissent manipuler.

Prêcher dans le désert ou se battre contre des moulins à vent sont des sentiments qui m’envahissent souvent. Mais toujours mon espoir, d’une prise de conscience d’une majorité d’individus, renaît.

Personne ne détient la vérité unique pas plus moi que d’autres. Faire le constat, que tout est là pour que la prospérité des humains soit effective, qu’il ne manque plus que de mettre les actes politiques en adéquation avec les promesses électorales, toutes les personnes de bon sens peuvent le faire.

Lutter contre la connerie pour faire triompher la justice et le partage m’apparait être mon dernier combat ici bas. Et l’autodidacte que je suis, sais que rien est impossible à celui qui croit au destin.

A vous tous lecteurs de mon blog, je veux dire qu’aucun d’entre vous ne sera en accord parfait avec tout ce que je propose et cela est normal. Il suffit de se retrouver sur l’essentiel pour faire souffler un vent favorable à la construction d’une civilisation universelle digne de ce nom.

Propagez dans vos entourages votre envie d’un monde plus juste en recommandant la visite de ce blog.

Bon vent à toutes et à tous.

                                                       Le Terrien Universel

Rechercher

Visiteurs

Compteur Global

Suivez-moi sur Twitter